navigation

Alger parmi les villes les plus chères au monde 21 juin, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , trackback

alger.jpg 

 Les Algériens face à l’insupportable cherté de la vie

Alger parmi les villes les plus chères au monde

par Mohamed Khellaf

Alger occupe la 50e place du classement mondial, en progression d’un rang par rapport à l’année dernière. En 2005, l’Algérie était classé à la 60e place, selon l’indice Mercer sur la cherté de la vie qui se base sur les coûts de l’immobilier, du transport, des produits alimentaires, des produits domestiques (électroménager, meubles, etc.) et les loisirs.

Dans le monde arabe, Alger est la troisième ville la plus chère derrière les villes de Dubay (34e) et d’Abu-Dhabi (45e). Toutefois, Tel-Aviv est la plus chère dans la région puisqu’elle occupe la 17e place du classement mondial.

En Afrique, la capitale algérienne est à la cinquième place, distancée par Douala (Cameroun) qui occupe la 24e place, Dakar (Sénégal) 33e, Abidjan (Cote d’Ivoire) 35e et Lagos (Nigeria) 37e. Le rapport annuel de Mercer est établi pour fournir les données nécessaires aux compagnies internationales ainsi qu’aux offices diplomatiques au sujet du coût de la vie dans 143 pays.

Considéré comme le rapport le plus sérieux, il sert de référence aux multinationales et aux gouvernements pour déterminer les compensations financières devant être attribuées aux travailleurs expatriés et aux délégations en mission et établir les barèmes des primes et des salaires en fonction de la cherté de la vie dans ces villes pour les expatriés en poste pour une longue durée.

Selon les explications de Mercer, Alger est excessivement chère en matière de location et de transports. La cherté des produits de large consommation et des loisirs est aussi mise en évidence par l’étude. L’analyse effectuée sur 200 indices (critères) montre en outre qu’Alger devient de plus en plus chère pour les expatriés, en particulier dans l’immobilier dont les prix ont quintuplé en deux ans.

Dans le classement mondial des villes inaccessibles pour les petites bourses, Moscou détient la palme pour la deuxième année consécutive. Elle devance Londres qui a progressé de trois places par rapport à 2006, distançant même Séoul et Tokyo.

«La réévaluation du rouble par rapport au dollar américain» et la «hausse croissante des prix du logement ont multiplié les coûts pour les expatriés à Moscou», note Mercer. L’appréciation de l’euro face au dollar a également eu pour conséquence d’aggraver le coût de la vie dans de nombreux pays européens.

Paris, qui progresse de deux rangs, se retrouve ainsi en 13e position parmi les 30 villes européennes figurant dans le Top 50. A contrario, la faiblesse du dollar fait perdre cinq places à New York, qui reste quand même la ville la plus chère d’Amérique du Nord (15e rang), devant Los Angeles (42e).

En Asie, Séoul, Tokyo, Hong-Kong et Osaka figurent parmi les dix villes les plus chères du monde. La dépréciation d’environ 6 % du yuan par rapport à l’euro au cours des douze derniers mois, conjuguée à une faible inflation et à un marché du logement stable, a permis d’éviter que les villes chinoises ne grimpent au classement.

Pékin se retrouve à la 20e place, tandis que Shanghai occupe le 26e rang. Le classement 2007 se referme sur Asuncion, la capitale du Paraguay, considérée comme la ville la plus accessible, la deuxième année consécutive. M. K.

 

 

 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...