navigation

« Bonjour Mme Parisot et au revoir… » 29 juin, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie-France : entre le passé et Sarkozy , trackback

parisot2546528.jpg

Comme prévu dans notre récent article « Investissements : le discours creux des Algériens », la rencontre à Paris entre le Forum algérien des Chefs d’Entreprises (FCE) et le Mouvement des Entreprises de France (MEDEF, Patronat) a débouché sur un voeu pieu et rien de concret. Seule action concrète à retenir : la création d’un « comité de liaison permanent et paritaire » entre les deux organisations patronales. Ce comité est chargé d’ »améliorer la concertation et la coopération » entre les deux organisations patronales.La présidente du patronat français, Mme Parisot l’explique vaguement : « C’est parce que nous avons ce soucis d’améliorer les choses et d’être pratiques, que nous avons décidé ce matin de créer un comité de liaison permanent entre nos deux organisations pour essayer mutuellement de débloquer des situations difficiles ». Le président du FCE, Réda Hamiani est plus enthousiaste : «  On se rencontre une à deux fois par an et cela est devenue une tradition entre le FCE et le MEDEF. On voulait donc améliorer cette concertation et la coopération, en mettant sur pied un comité permanent mixte et paritaire » a-t-il déclaré à l’APS. M. Hamiani a même précisé que « les membres de ce comité, quatre à Alger et quatre à Paris, ont été désignés et tiendront leur première réunion technique jeudi. Les missions qui leurs sont confiées visent à qu’ils soient des facilitateurs de réalisation de projets de partenariat accompagnés d’investisseurs de chacun des deux pays et de représenter, de manière générale, une structure de veille économique et commerciale pour rendre plus fort et permanent ce cadre de concertation »

Donc une mission de deux jours à Paris pour une délégation algérienne forte d’une soixantaine de chefs d’entreprises, pour créer un comité de liaison et écouter parler l’ambassadeur d’Algérie en France, Missoum Sbih, lors d’une réception offerte en l’honneur de la délégation. C’est peu. C’est rien. Ça ressemble à un « Bonjour Mme Parisot et au revoir… »

Il faut peut-être saisir une bonne fois pour toutes que l’on avancera dans aucun domaine sans régler d’abord les questions de fond et d’abord celle là : la question du pouvoir.

Le Matin

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...