navigation

Retour sur les débats de mai : A quel jeu jouent les démocrates algériens ? 1 juin, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie : analyses et polémiques , 2 commentaires

saidsadi.jpg    benyouns.jpg

lire la suite…

Retour sur les débats de mai :L’après-Bouteflika : on prend les mêmes et on recommence ?

Posté par benchicou dans : Algérie : analyses et polémiques , 1 commentaire

1) Ferroudj : Je voudrais vous signalet juste que le Soir d’Algérie dit exactement ce vous dites dans son édition du 20 mai 2007, sous la plume de Maâmar Farah :

    Les vraies raisons de la colère

    lire la suite…

Retour sur les débats de mai : Qui gère la corruption en Algérie ?

Posté par benchicou dans : Algérie : analyses et polémiques , ajouter un commentaire

 

 Yidir : La vérité la plus évidente est la fragilisation du « clan  Tewfik ». Depuis 1999, celui-ci avait réussi à imposer son hégémonie en  imposant l’« élection » du président Bouteflika et en nouant ensuite  une alliance stratégique avec les États-Unis. Celle-ci a permis aux chefs  du DRS et à leurs affidés de réaliser de fructueuses affaires secrètes  avec certains grands groupes pétroliers américains. Et aussi, grâce à  la « coopération antiterroriste », de sortir l’Algérie de son isolement  international lors des « années de sang ». Mais, depuis 2006,  l’hégémonie des chefs du DRS est mise en cause par leurs pairs, car ils n’ont pu  atteindre leur objectif d’une « sortie de crise » instaurant  durablement un nouveau mode de pouvoir, en assurant à tous à la fois l’impunité  pour leurs crimes contre l’humanité des années 1990, une relative paix  sociale et la certitude de poursuivre le pillage organisé des ressources  naturelles du pays. L’« autoamnistie » des chefs de l’armée et du DRS  organisée par la « Charte pour la paix et la réconciliation nationale »  reste contestée par les familles des victimes ­ en butte à une  répression permanente. Quant au front social, l’échec est absolu : la  dégradation des conditions de vie d’une grande majorité d’Algériens est telle  que les émeutes sont devenues quasi quotidiennes. La stabilité  économique, garante des rentes de corruption, n’est pas plus assurée : l’économie  réelle est sinistrée, en dehors du secteur des hydrocarbures, où se  concentrent les investissements étrangers.  Or, à cet égard, l’intérêt de l’alliance stratégique avec les  États-Unis pour les généraux, tous clans confondus, s’est nettement amoindri.  L’explosion des prix des hydrocarbures a en effet augmenté de façon  vertigineuse les richesses du pays, aiguisant les appétits de ceux qui  contestent maintenant la domination du clan Tewfik. Et la nouvelle donne que  représentent les débâcles américaines en Irak, en Afghanistan et au  Liban, le refus de pays comme le Venezuela ou l’Iran de se plier aux  règles du gendarme mondial, ainsi que la montée en puissance de la Russie et  de la Chine indiquent que la subordination à la politique américaine  n’est pas nécessairement la seule option possible.  Enfin, la maladie du Président Abdelaziz Bouteflika, condamné à plus ou  moins brève échéance, impose de renouveler la façade civile du pouvoir  réel, selon de nouveaux équilibres difficiles à trouver. D’où la montée  au créneau contre le clan Tewfik d’un autre clan militaire (sans doute  celui des ex-généraux de l’armée écartés par le DRS) pour tenter  d’élargir sa « part du gâteau » et d’imposer son propre « poulain civil ». Un  jeu trouble où la France sarkozyenne, les États-Unis, la Russie et la  Chine poussent aussi leurs pions. Et où le peuple algérien, une nouvelle  fois, est la victime des soubresauts sanglants d’un « système » à bout  de souffle.
  1. SMAIN : J’adhére totalement au contenu de vos commentaires et nous savons desormais tout ce qui se trame au niveau du plus haut sommet de l’état.
    Ceci n’est pas nouveau d’ailleurs les lecteurs du Journal interdit « LE MATIN » ont déjà pris connaissance sans équivoques des malversations, des gabégies et des profits malsains du clan présidentiel.
    A mon sens et pour éviter des souplesses d’interprétation , il serait judicieux de se limiter à la teneur de l’article relatif à l’inculpation des fréres KERAMANE

    lire la suite…

Retour sur les débats de mai : la presse algérienne est-elle une presse vendue ?

Posté par benchicou dans : Algérie : analyses et polémiques , 3 commentaires
    1) Saouf : Rendez nous le journal Liberté Monsieur Rabrab !Au nom de tous les lecteurs qui ont adopté ce titre et au nom de ses journalistes assassinés, Hamid Mahiout et Zinou, rendez nous notre

    lire la suite…

Débats de Mai : A propos de la lettre de Leïla Aslaoui à Jean Daniel

Posté par benchicou dans : Algérie : analyses et polémiques , ajouter un commentaire

jeandaniel.jpgaslaoui.jpg 

Retour sur les débats de Mai : Allez aux réactions à la lettre de Leïla Aslaoui à Jean Daniel .

lire la suite…

Said Sadi et Louisa Hanoune au gouvernement ?

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , 11 commentaires

louisah1.jpg sadi2.jpg

Le nouveau gouvernement sera annoncé incessamment. Il sera, sans surprise, dirigé par Abdelaziz Belkhadem. Ce ne sera pas un gouvernement d’union nationale, tient-on à préciser à El-Mouradia. Mais, selon des sources informées à Alger, il pourrait bien y avoir une surprise : l’entrée de Said Sadi et de Louisa Hanoune au gouvernement, ou de leurs lieutenants. On se refuse, pour l’heure, de parler de l’élargissement de l’Alliance présidentielle, mais on ne cache pas, dans l’entourage de Bouteflika, la « tentation sarkozyste » d’ouverture. Le Président veut se donner une envergure gaulliste, « au-dessus » des partis.

L’entrée de Said Sadi et de Louisa Hanoune au gouvernement est donc sérieusement étudiée. « À condition bien entendu que ces derniers acceptent de travailler pour la réalisation d’un programme qui n’est pas le leur, engageant ainsi leur responsabilité devant un électorat qui boude de plus en plus les urnes » précise l’éditorialiste du quotidien Liberté, proche du pouvoir.

1...3031323334

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...