navigation

Des éléments nouveaux dans l’affaire de l’assassinat de Matoub Lounès ? 30 juillet, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , trackback

matoubkab.jpg 

 La dernière information livrée par le quotidien El Khabar du jeudi 26 juillet 2007 aurait remis l’affaire Matoub Lounès sur les devants de la scène.

La sœur du chanteur a décidé de rendre public, pour la première fois, le rapport de la Gendarmerie nationale. Il s’agit d’un “télégramme de départ” rédigé par le commandant d’escadron de la gendarmerie nationale de Tizi-Ouzou, envoyé au commandant de brigade de la Gendarmerie de Tizi-Ouzou juste après l’assassinat.

Des contradictions et non des moindres entre le rapport et la version maintes fois rapportée dans les médias nationaux et étrangers sont vite repérables dans le texte en question. Le jour de l’assassinat, il y avait dans la voiture de Matoub Lounès outre son épouse Nadia et sa sœur Farida, sa sœur aînée Fatima, née en 1966. Et non pas la sœur cadette Ouarda, à l’époque âgée de 17 ans comme rapporté dans l’ensemble des témoignages recueillis auprès de la veuve de l’artiste. Cette contradiction que la sœur de Matoub a communiqué hier est loin de constituer un mince détail puisque dans le cas de ce crime, il s’agit bel et bien de témoins oculaires. Entretenir l’équivoque au sujet des accompagnateurs de Lounès ne peut être toléré, selon la présidente de la Fondation Matoub qui, poursuivant la lecture du dit rapport, précise qu’il existe un deuxième témoin oculaire : un citoyen de la daïra de Béni Douala qui, le 25 juin 1998 à 13h30, passait par l’endroit du meurtre. Son véhicule, une 405 Peugeot, immatriculée à Tizi-Ouzou a été touché par les balles des tireurs.

Malika Matoub indique qu’au moment où les assassins ont commencé à tirer sur son frère le véhicule était à l’arrêt sur le côté gauche de la route (en partant vers Béni Douala). Selon les indices en sa possession, quand les premiers coups de feu sont partis, Matoub Lounès était debout. Elle exhibe le croquis où le corps du rebelle est représenté avec tous les impacts de balles ayant touché le poète. Malika nie que son frère a tiré au moment où il fut attaqué, car il a reçu trois balles dans le bras gauche.

Au sujet du véhicule, un mécanicien qui a vérifié le moteur, a expliqué à la famille Matoub que l’état de ce dernier prouve que la voiture n’était pas en marche au moment de l’assaut. La découverte par Malika de documents mystérieux à l’intérieur du domicile de Lounès est un autre élément qui doit être pris en compte par les enquêteurs, insiste Malika Matoub qui fait de l’éclosion de la vérité sur l’assassinat un leitmotiv.

Malika Matoub a estimé que l’assassinat de son frère a été planifié de façon minutieuse. Mais les commanditaires n’ont pas pris en ligne de compte un élément fondamental, précise encore Malika, c’est que sa mère et elle, n’abandonneront jamais la revendication de la vérité pour identifier et juger les commanditaires de l’assassinat.

Commentaires»

  1. Courage Malika, la vérité finira un jour par éclater, au grand dam des falsificateurs

  2. Gloire à notre notre héro d’hier et d’aujourd’hui dont nous avons l’obligation de porter le flambeau de ses idéaux et de sa mémoire.
    Soutenons sa famille et exigeons la vérité!
    Les traîtres et assassins de notre myte kabyle ne doivent plus dormir en paix.Qu’il sachent qu’ils finiront par être rattraper par le temps un jour ou l’autre.
    Pour sa famille courage et tenacité ,votre combat finira par triompher,j’en suis certain.Tenez bon!

  3. un grand salut pour tous les hommes libres;l’identité de ces assassins est tres claire ;l’assassin est celui qui beneficera le premier de sa disparition de la scène des opposants au regime.
    il viendra le jour malgré la longue nuit.
    bon courage a malika.

  4. Ce qui m’intrigue c’est la phrase : « Malika Matoub indique qu’au moment où les assassins ont commencé à tirer sur son frère le véhicule était à l’arrêt sur le côté gauche de la route  »
    « Au sujet du véhicule, un mécanicien qui a vérifié le moteur, a expliqué à la famille Matoub que l’état de ce dernier prouve »

    Arrêtons un peu ce genre de mensonge y’a t’il vraiment un mécanicen chez nous qui peut dire que le véhicule était à l’arrêt mystére?

    Deuxiéme point pourquoi il n y avait pas de rapport balistique.

    La police nationale a un logiciel de configuration de toutes les armes officilles circulant en ALGERIE. Une simple études balistiues peut nous amener directement aux assasins.

    Il faut être sérieux et crédible dans ce genre d’enquéte. Ce n’est pas des paroles une enquéte la police scientifique a t’elle fait son travail dans les attentas similaire .

    On ramasse les douilles, l’expertise de la voiture pour définir le types d’armes utilisées.

    Comment peut on savoir que matoub a tiré ou pas alors que dernierement j’ai lu l’interview de NADIA MATOUB ( la femme de LOUNES que dieu ait son âme) que ce dernier a bien tiré pluisuers rafales sur les terroristes ou plutot je prefere dire les assassins de LOUNES.

    Alors SVP arrêtez d’écrire n’importe quoi et de vendre n’importe sur vos journaux, EL KHABAR et repris par d’autres LA DEPECHE.

    Là y a vraiment de trop pour les journalistes qui mettent de n,’importe quoi parce que il faut vraiment mettre le doigt sur certains journalistes de presse écrite sous influence.

    Je n’aime pas trop critiqué à l’aveugle les articles de nos journalites mais le niveau de l’information reste vraiment trés faible je le comprend avec un etat policier, mais je demande à nos journalises de faire monter un peu leurs niveaux sinon on restera toujours a la merci d’un pouvoir CLAN contre CLAN , coup sur coup, MAlika MATOUB contre NADIA MATOUB etc,….

    entre temps, Le pouvoir rumine les milliards de DOLLARS en suisse, à PARIS, à DUBAI,….. et nous on rumine de faux articles.

    Merci de clarifier certains points dans vos prochains articles.

    Mourad de BRUXELLES.

  5. Matoub a été l’une des nombreuses victimes du régime liberticide et totalitaire qui confisque le pouvoir depuis 1962.
    Il y en aura malheureusement beaucoup d’autres des Matoub.
    Ces martyrs resteront dans la mémoire collective. Jamais les assassins.
    Qu’auriez voulu qu’il arrive à ce chantre de la liberté?

  6. lounes pouvait il degainer la kalachnikov ,l’armer et tirer,alors qu’il ne s’attendait pas du tout au guet apens,si le moteur tournait pourquoi n’est il pas parti ?

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...