navigation

Hommage à Hachemi Cherif secrétaire général du MDS 30 juillet, 2007

Posté par benchicou dans : Le coin des partis démocrates , trackback

 

MDS siège central 67, Boulevard Krim Belkacem – Alger -Tél. : 021 63 86 05 / 021 63 86 03 Tel/Fax : 021 63 89 12

Compte bancaire : CPA n°114 / 418 / 17013-11 / 31 Agence Didouche Mourad Alger.

Site Web: www.mds-algerie.com E-mail: mds_pol@yahoo.fr / mds.mouvement@caramail.com

Fédération d’Alger

« Pas d’élections tant que l’intégrisme islamiste et le système rentier perdurent »

Hachemi Cherif, défunt président du MDS portait l’Algérie dans son coeur de pur patriote. - 4.4 ko

Alger le 28 juillet 2007

Communique

Hommage à Hachemi Cherif secrétaire général du MDS

Cela fait deux ans déjà, que notre camarade Hachemi Cherif nous a quittés. Son absence est ressentie par les militants, sympathisants, et amis du MDS, mais également par tous les patriotes ayant au cœur la lutte contre l’intégrisme et le système rentier, et pour objectif, l’émergence d’une Algérie démocratique et moderne.

La fédération d’Alger du MDS invite toutes celles et ceux qui partagent cet idéal à se joindre à elle, le jeudi 2 août 2007 à 11 heures, au cimetière MIRAMAR (Saint Eugène), pour un recueillement sur la tombe du regretté Hachemi, et à 17 heures au siège du MDS,

(67 boulevard Krim Belkacem, Alger), pour un hommage à la mémoire de ce grand patriote.

Commentaires»

1 2
  1. Pour répondre à la préoccupation de M.Merrachi concernant l’approfondissement et l’enrichissement de la ligne , il faut d’abord définir la forme et le contenu de la ligne du MDS .C’est une ligne radicale contre le systhème rentier qui prévaut dans notre pays et contre l’islamisme qui est en ce moment aux portes du pouvoir et qui menace l’état en crise.Cette ligne a été élaborée en réponse à la crise de l’état qui est un état hybride mi moderne ,mi islamique.Nous appelons notre ligne ,la ligne de double rupture contre ces fléaux qui sont le système rentier corrompu et corruptible et l’islam politique.Notre ligne de double rupture n’est pas figée sinon notre mouvement tombe dans le dogmtisme stérile.Elle s’enrichie en fonction de l’évolution de la réalité ,des conditions socio-économiques et politiques du pays,en fonction du rapport de forces aussi bien à l’intérieur du pouvoir qu’au sein de la société.Elle s’enrichie par l’apport de l’expérience puisée dans les luttes citoyennes.CE qui s’adapte surtout, c’est la tactique à définir à chaque situation nouvelle, tactique qui est intimement liée à la stratégie et parfois se confond avec elle.Par exemple pour le problème du processus électral stratégie et tactique ne font qu’une.La non participation du MDS aux différentes élections organiséees par le pouvoir répond à notre ligne stratégique de double rupture.Nous refusons de cautionner par notre participation l’islamisme en entrant en compétition avec lui ,et le systhème rentier.En participant aux dernières élections législatives , l’aile de Hocine Ali a cautionné l’islamisme et le systhème rentier.Ce qui lui a valu le desavoeu de la société avec un score ridicule de 0,26% de votants pour ses 26 listes à l’échelle nationale.L’aile de Ali Hocine s’est complètement discréditée auprès de la société et ne pourra plus jamais relever la tète par sa compromission avec le pouvoir et l’islamisme.Qunt à nous qui avions appelé les citoyens au boycott, nous recueillons de plus en plus la sympathie des gens. Ceci confirme une fois de plus la justesse de notre ligne.

  2. POUR QUE L’HISTOIRE NE SOIT PAS FALSIFIEE

    A RATIBA , LA MILITANTE D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

    HACHEMI CHERIF a été accompagné durant 40 ans par RATIBA CHERGOU avec qui il avait eu deux enfants : BILAL ET MERIEM.

    Oublier ou faire oublier ces trois personnes est une atteinte à la mémoire du défunt.

    Oublier ou faire oublier ces trois personnes est inacceptable à leur égard.

    Le principe d’une commémoration est fondé sur le respect de la famille du défunt : ses frères et sœurs, sa compagne de 40 ans, leur deux enfants Bilal et Mériem.

    Le sens d’une commémoration est de s’incliner devant la mémoire du défunt et surtout de rendre un hommage à ses proches en évoquant le militant, mais aussi l’homme qu’il était.

    Nous signataires de ce texte, nous constatons dans les multiples hommages rendus à HACHEMI CHERIF une omission délibérée de relater 40 ans de sa vie ; 40 ans où RATIBA CHERGOU l’a accompagné.

    Sur cette d’Algérie que ces deux militants ont contribué à libérer, existent encore des témoins ayant connu une phase très importante de la vie de Hachemi, une phase qui a duré 40 ans.

    Pour éclairer ceux qui se rappelent de Hachemi et feignent d’oublier les membres de sa famille, nous rappelons : « Hachemi a été marié durant 40 ans avec une femme pas comme les autres. Il a été marié avec Ratiba CHERGOU, figure emblématique de notre Algérie ».

    Nous leur rappelons que Ratiba CHERGOU a milité depuis les premières années du déclenchement de la Révolution Algérienne. Elle était parmi les artisans de la résistance populaire à Alger.
    Agent de liaison, active, elle a participé à plusieurs actions, dont la grève des huit jours.
    Elle a vécu trois prisons ; Serkadji, El Harrach, Bouira et trois camps de concentration : Beni Messous, Tifichoune, Bordj Militaire de Tizi Ouzou.

    Dans ces sinistres lieux, elle a organisé la résistance avec les femmes, poursuivant la lutte jusqu’à l’indépendance.

    Elle fut libérée du camp de Tizi Ouzou, exactement le 19 mars 1962.

    Ratiba CHERGOU avait à peine 17 ans quand elle a adhéré à l’OCFLN, c’était en 1957.

    Comment pouvait-il être autrement quand on nait et on grandi dans une famille révolutionnaire ?

    Ratiba CHERGOU, la militante n’a pas émergé au hasard de la lutte. Chez les ALIOUI, sa famille maternelle, dés qu’un jeune était en âge de s’engager dans la révolution, il était tout de suite pris en charge par ses aînés.

    Le même engagement caractérisait sa famille paternelle, les CHERGOU :

    • Mustapha CHERGOU, chahid conu à Belfort (El Harrach), dont la grande rue porte son nom ;
    • Son frère Abderrahmane CHERGOU, qui ne connaît pas Abderrahmane CHERGOU ? Officier de l’ALN, militant toute sa vie pour l’Algérie et pour la cause nationale, cousin germain de Ratiba ; meilleur ami de Hachemi CHERIF.
    Hachemi et Abderrahmane ont été désignés tous les deux sous-préfets. Le premier à Palestro qu’il a baptisé Lakhdaria et le deuxième à Miliana.

    Nous nous inclinons devant la mémoire de Hachemi CHERIF.
    Nous nous inclinons devant la mémoire de Abderrahmane CHERGOU, lâchement assassiné par les terroristes et nous adressons un hommage particulier à sa femme Fella et leurs deux enfants Amina et Nazim.

    Nous signataires, nous nous interrogeons : « de quel droit efface-t-on ces pages de l’histoire de Hachemi CHERIF,3
    Comment est-ce possible de nier RatibaCHERGOU dans les hommages rendus à Hachemi CHERIF ?
    Comment faire abstraction de Ratiba CHERGOU la compagne durant 40 ans de Hachemi CHERIF ?
    Comment faire abstraction de Ratiba CHERGOU qui a lutté contre le colonisateur français et qui lui a résisté de façon exemplaire ?
    Comment faire abstraction de Ratiba CHERGOU la militante qui a continué à construire l’Algérie après avoir lutté pour son indépendance ?

    Ratiba CHERGOU n’a jamais failli à ses idéaux.
    Ratiba CHERGOU a toujours accompli ses missions.

    Dans son travail au CHU Parnet, au cœur du quartier populaire d’Hussein Dey, elle a fait preuve d’abnégation et de compétence jusqu’à sa retraite. Ses collègues en témoignent plus que le diplôme d’honneur que l’Etat lui a décerné.

    Nous signataires, nous avons connu Ratiba CHERGOU, qui a contribué à la réussite de Hachemi CHERIF, son mari avec qui elle a donné la meilleure éducation à leurs deux enfants, Bilal et Mérièm.

    En mémoire à Hachemi CHERIF, à l’homme qu’il était, nous adressons cet hommage à Ratiba CHERGOU qui l’a accompagné durant 40 ans.

    Cet hommage est fondé sur notre refus de voir ternir une noble page de la vie de Hachemi CHERIF et Ratiba CHERGOU.

    Cet hommage est fondé sur notre refus de voir jeté dans l’oubli une phase importante de leur vie.

    Rappelons à celles et à ceux qui veulent oublier que Ratiba CHERGOU à consacré sa vie entière à Hacheli et à leurs deux enfants Bilal et Mérièm.

    Rappelons que Ratiba CHERGOU a failli perdre sa vie suite à l’attentat manqué contre Hachemi CHERIF, le 11 avril 1993. On onblie souvent de souligner qu’elle était à ses côtés, ce jour-là. Suite à quoi on l’a obligé à quitter son pays. Pays qu’elle n’a jamais dénigré et qu’elle a continué à porter dans son cœur. Ce qui explique sa détermination à y retrourner et à y vivre jusqu’à la fin de ses jours.

    Nous adressons cet hommage à Ratiba CHERGOU.
    Nous adressons cet hommage à Bilal, le fils aîné que Hachemi et Ratiba ont enfanté.
    Nous adressons cet hommage à Mériem la fille que Hachemi et Ratiba ont enfantés.

    A vous trois, qui avez contribué à enrichir la pensé de Hachemi CHERIF, par votre amour, votre estime, votre respect et par votre soutien.

    A toi, Ratiba CHERGOU, qui a accompagné Hachemi CHERIF durant 40 ans, nous adressons haut et fort cet hommage.

    A ses frères et sœurs, à toute sa famille nous rendons cet hommage.

    N.B : Cet hommage est soumis à l’approbation et à la signature de celles et de ceux qui ont connu Ratiba CHERGOU, Bilal et Mériem.

    PREMIERS SIGNATAIRES :

    Ouarda MEDJAHED, Rachida ZIOUCHE ; Mimi MAZIZ ; Fatma BOURAI ; Khadidja HAMENED ; Farida AMROUCHE ; Jeannine BELKHODJA ; OUZEGANE Fetouma ; Mimi MADASSI ; Hassiba ABDELOUAHAB ; Akila ABDELMOUMENE ; BENCHENTOUF Malika ; Leïla MEKKI ; BELGUEMBOUR Farida ; Fadila CHENTOUF ; KHELOULI Bahia ; MAACHA Louisa ; Zahia KERNANE ; YAGOUNEBIA Zohra ; YAGOUNEBIA Hakima ; DAMIS Zohra ; BOURENANE Nadia ; SAIDI Zakia

  3. A vous toutes et tous, sans aucune exception qui figurez dans ces temoignages et textes, je vous salue de mon lontain et je vous dis que vous toutes et tous presents dans mon coeur et mes songes, parfois mes projets ou fantasmes…vous comblez et figurez dans des longues annees de luttes communes…
    je vous embrasse toutes et tous, et pour celles et ceux qui ne sont plus de ce monde, vous vivez en moi.
    A Saadallah, 04 October 2007

  4. Je profite de cette hommage rendu à Ratiba, pour me joindre à toutes celles et ceux qui ont rappelé le parcours de cette grande militante des causes justes pendant la guerre de libération nationale, dans sa vie professionnelle, dans ses engagements pour la cause féminine, et dans la lutte contre le système et l’intégrisme, au sein du PAGS, ETTAHADI, et au MDS.
    J’en profite pour saluer ses enfants Bilal et Meriem, que j’ai connus dans la décennie noire.
    Moulay Chentouf.

1 2

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...