navigation

Jeux africains : d’autres milliards détournés ? 31 juillet, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , trackback

jeuxafr.jpg

C’est ce que laisse entendre l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC), section algérienne de Transparency International dans son dernier rapport. Elle parle, « sur la foi de témoignages », d’un fait troublant et révoltant : « de multiples budgets et ressources financières dégagés pour financer ces jeux détournés et dilapidés ».

L’AACC met en cause, à cet effet, la conclusion de marchés de gré à gré qui est, estiment les rédacteurs de ce rapport, devenue une pratique « généralisée ». Le fait du prince, qui autorise toutes les « combines ». C’est dans ce cadre que l’AACC cite l’exemple des derniers Jeux africains d’Alger, organisés du 11 au 23 juillet. « Lorsque le 12 mars dernier, l’AACC rendait public un communiqué intitulé ‘‘Les Jeux africains d’Alger livrés à la loi du gré à gré. Un arrêté interministériel qui tourne le dos à la transparence’’, communiqué qui lui a permis de recevoir de nombreux témoignages édifiants à ce sujet, elle était loin de s’imaginer que la corruption allait prendre de telles proportions et que les multiples budgets et ressources financières dégagés pour financer ces jeux allaient être autant détournés et dilapidés, la gabegie et le gaspillage faisant le reste », explique la même source. L’opacité dans la gestion des deniers publics et le gré à gré, souligne encore l’AACC, touchent tous les secteurs : tourisme, agriculture, transport, pêche, santé, justice, culture, poste et technologies de la communication et finances. « Le gouvernement veut faire du gré à gré la règle, ce qui conviendrait à geler de fait la réglementation actuelle sur les marchés publics, réglementation déjà lacunaire et très insuffisante et que les pouvoirs publics envisagent de libéraliser davantage au motif qu’elle devient un obstacle à la réalisation du programme du chef de l’Etat », relève le communiqué.

Commentaires»

  1. Si vous soulevez le couvercle de la marmite Algérie toutes les cours de justice du monde ne suffiront pas pour faire les procès.

    Le miracle AlgéRien c’est ça. C’est pas prêt de finir. Un scandale en cache des milliers d’autres.

    Sincèrement, est-ce normal d’avoir ce taux de scandale et de détournements ?

    Le pire n’est pas connu,là ou vous avez ordonnateur (receveur de poste des impots, directeur d’entreprise, administartion locale,Ambassade, etc…), il y a à boire et à manger.

    L’équation économique est simple en DZ:

    Sachant que :
    -nous ne créons absolument aucune richesse
    -aucun Algérien ne peut vivre dignement de son metier
    -tous les secteurs économiques algériens sont soint des secteurs morts -non productifs-: service de sécurité, douane, fonctionnaire, etc. ou spéculatifs : importateur de gras trans, produits périmés, pièces Taiwan, contrefaçon, etc.

    Alors:
    -on pompe le pétrole et le Gaz
    -On vend sur le marché officiel et officieux
    -on crée des évènement bidons type Carnaval Fi dechra: Année de l’algérie en France, Culture Arabe, etc.
    -C’est à qui qui s’ingénie à détourner le plus
    -L’EntV et la propagande fait le reste.

  2. les marchés de gré à gré ,si l’on ne voulait pas de magouilles on l’aurait interdit simplement.Toutes les voies qui ménent aux détournements et divers malversations sont voulues.elles sont le fait des rois ,chez nous ,ils sont légions ,elles leur profitent ainsi qu’à leurs serviteurs souteneurs.
    Pourquoi ne pas interdire simplement ce gence de passation de marché ou bien le réservé uniquement pour des cas trés exeptionnels.mais les décideurs savent bien l’intérêt de ce type de marché.Arrosez-vous bien messieurs,pendant de le peuple cherche où fuir.c’est la loi du talion ,érigée en systéme.

  3. A tarta

    Vous posez des questions .. qu’elles sont les réponses?
    Mon point de vue risque de vous choquer mais qu’à cela ne tienne au point où on en est en Algérie et de toute façon merci à Benchicou …
    La situation de l’Algérie est d’abord la faute à nous tous!
    Franchement, d’où viennent les Bouteflika, Temmar, Khellil qui sont en train de piller le pays – avec l’accord de leurs sponsors militaires et civils? – et ont inventé la clause d’urgence des appels d’offres pour faire passer des marchés gré à gré de centaines de milliards de dollars sur ces 10 ans (sans compter le marché du four de Skikda donné sans appel d’offre pour environ 3 milliards de dollars à une société américaine)? D’où vient le ‘Mokh’ Touati dont on croirait que ce sobriquet lui a été donné parce que c’est un Sun Tzu algérien alors que sa réponse à Belaid Abdeslam révèle des incohérences et une absence de rigueur intellectuelle impardonnables à ce niveau (je comprend mieux pourquoi les terroristes réussissent toujours leurs coups)? D’où vient Khalida Toumi qui à elle seule réussit le tour de force de susciter plus de 120 réactions (tout à fait révélateur de notre hogra!)alors qu’un Bouteflika ou Touati qui ont détruit les fondations économiques et politiques du pays récoltent à peine une centaine entre eux deux?
    Continuer de vous acharnez vous sur Bouteflika! Lui il a déja fait son beurre et celui des siens pour les 1000 ans à venir!
    Ce qui est certain, c’est que s’il part demain, il ya des milliers d’autres Bouteflika qui font la chaine pour lui succéder! Tous comme Touati est à la retraite et est remplacé par d’autres ‘Mokhs’!

  4. Au lieu de faire de vrais procès à des vrais corrompus, le régime règle ses comptes avec les personnes qui le gène à travers de faux procès fabriqués de toutes pièces; l’exemple de M. Benchicou est édifiant.
    SVP, trouvez-moi un algérien, ne serait qu’un seul, qui ne sait pas que la corruption est généralisée et systématique.
    Qui pourra dénicher les vrais corrompus?
    L’IGF, la cours des comptes, la justice, la gendarmerie, la police, les douanes, l’administration fiscale,…etc. Si vous attendez ces institutions pour qu’elles fassent la lumière sur toutes ces affaires de corruption, vous rêvez.
    Laab Hmida, recham Hmida, fi qahwa ntaa Hmida (le joueur c’est Hmida, le pointeur c’est Hmida, dans le café de Hmida).
    De grâce, l’Algérie est gangrenée. Pour éradiquer sa maladie, il faut tout simplement enlever la tumeur. Et pour cela, il faut un très bon chirurgien avec un très bon personnel soignant.
    Mais est ce qu’il reste toujours une lueur d’espoir?

  5. Pourquoi l’Association ne met-elle pas un véritable observatoire citoyen contre la corruption. Et que tous les citoyens au lieu de se plaindre se mouillent et prennent leurs responsabiltés! Il faut parler, pour tout chambouller, mais avec des preuves!

  6. le peuple a demissionné de ce bled depuis des annees, allah yerham……… il a ete assassine en 5 juillet 1962 par Boumediene et co.

  7. Mon cher hamid,

    TARTA a raison mille et une fois. Vous n’avez rien compris à son commentaire. TARTA vous dit que chez nous ça a toujours été comme ça depuis toujours. Les questions qui posent ont été déja posé depuis toujours. La formulation qu’il a exposé est vrai pour nous et pour l’algérie depuis toujours. Mon cher Hamid, c’est depuis la guerre de libération et peut être même avant que les esprits malveillants ont pris naissance dans la cervelle algerienne. Les bouteflika, khelil temmar et consorts ne sont que la suite logique de tous les évenements antérieurs que tarta décrit si bien. Posez vous la question. On est indépendant depuis 62 (officiellement). Cela fait donc 45 ans. Qu’est ce qu’on a reussi à produire de notre propre savoir, de nos propres moyen? Réponse RIEN. même le pétrole et le gaz que l’on vend aux étrangers ce sont ces étrangers même qui le pompent pour notre compte grance à leurs technologie à eux et leurs matériel à eux. Ils prélévent leurs parts en contre partie et en tirent bien sur beaucoupo de bénéfice. Avec l’argent du pétrole et du gaz, on achéte tout, réellement tout. La bouffe, la matière première, la matière secondaire, le matériel pour travailler la matière première et secondaire, les machines, le savoir faire technologique, les logiciels de gestions, les voitures…enfin tout sans aucune exceptions. On dit qu’on exporte quelques bribes comme les dattes par exemple, il faut voir avec quelle technologie et quel savoir faire on fait pousser ces dattes. Bref, on est un pays ou tout le monde est improductif à commencer par les dirigeants eux même qui croient détenir un savoir et une façon de faire incommensurable. Par contre et là encore TARTA a raison, ce qui peut de developper bien comme il faut dans un environnement pareil, où tout le monde ne sait rien faire et ou l’argent coule à flot grace au pétrole et au gaz, c’est la corruption, c’est les spéculations, c’est la traitrise, c’est la malhonnêteté et bien évidemment c’est une course à qui mieux mieux pour s’enrichir le plus vite possible . Vivement Qu’on nous efface totalement de ce pays, et que de nouvelles générations prennent le pays en charge comme il se doit. On verra alors une autre Algérie totalement métamorphosée.

  8. le pauvre peuple algérien ne cesse pas de faire des commentaies et cela depuis l’indépendance.
    quand est ce que viendrons les hommes providentiels qui changeront ce terrible cours des choses qui s’éternise depuis voilà plus d’un demi siecle.
    ya rab khlass, ouala c’est la fatalité c’est comme ça et pas autrement.
    basta si Belaid tu ne nous apprends rien de nouveau.
    merci si Mohamed Benchicou.pas spécialement pour ce site mais plutot pour votre résistance.

  9. Chère Nadia Doghbane

    Votre commentaire est juste et respectable comme le sont à leur niveaux tous ceux qui sont sur ce site.
    Je persiste pour ma part à croire que le renouveau de l’Algérie viendra de tout un chacun. L’Algérie est devenue ce qu’elle est maintenant car la mentalité des algériens a tourné à la deliquessence et est devenue un milieu propice à la propagation facile de tous les vices, de la démocratisation de la corruption jusqu’à la banalisation de la drogue.

    Les dirigeants de ce pays sont issus de ce peuple et sont donc à son image.
    On pensait que Boumedienne était un cas particulier mais après lui il y eu Chadli, Kaffi, Zeroual et maintenant Bouteflika. Ils ont fait pire que Boumedienne qui lui au moins a construit et développé une industrie, construit des universités, formé des cadres supérieurs alors que tous ceux qui sont venus après lui ne font que vendre et détruire. Et ce n’est pas une autoroute à 12 milliards de dollars dans un pays qui importe, comme vous l’énumérez si bien, TOUT même de l’eau (j’ai vu de l’eau minérale de Tunisie se vendre à ALger!!!)qui changera les choses!

    La vertu des grands peuples c’est leur discipline et non le ‘droit de lhommisme’ qui apprend à aboyer tout le temps et sans cesse. La Tunisie est tenue par un dictateur certes mais dans quelques années nous irons achetez chez eux nos logiciels et nos équipements ‘made in Tunisia’. Voila le mal endémique du peuple algérie: on déteste tout ce qui est ‘DAWLA’ et on aime hurler au loup, c’est tout! Résultat: l’Algérie est de plus en plus livrée à cette horde de rapace à l’image de Touati qui préfère – comme il le reconnait lui même – signer avec le FMI et faire profiter une caste particulière que de retrousser les manches et mobiliser le peuple qui, bien dirigé, est capable de Miracles, comme il l’a souvent prouvé!

    La vertu des grands peuples c’est aussi et surtout de ne pas s’autoriser à donner son avis si on a soi-même quelque chose à se reprocher!

    Ces jours ci beaucoup de nos compatriotes critiquent Boumedienne et le rendent la cause de tous les malheurs de notre pays. Il a régné pendant 15 ans à une époque ou le baril était à 10$ et l’Algérie avait peu de cadres supérieurs. Il a disparu depuis 27 ans, qu’-t-on construit après lui? Rien! Le démantélement de tout: notre identité nationale, une langue francarabe plus proche du créole que de l’arabe et du français, une dépravation des moeurs et la haine entre nous.

    Continuons de mettre tout sur ‘nos’ dirigeants sans se rendre compte qu’ils sont exactement à notre image est une faute historique. Imputer à Boumedienne nos problèmes d’aujourdhui, en faisant l’amalgame entre la révolution agraire, la langue arabe etc, est un intox voulu par ceux là même qui brise au quotidien depuis 1979 l’échine de ca pays pour mieux en profiter.
    Que je sache les milliards de dollars qui ont été détournées depuis l’époque Brahimi, ancien Premier Ministre (avez vous oublié ses fameux 23 milliars de dollars qu’il avait dénoncé?)l’ont été par DES ALGERIENS! L’Indonésie a été colonisé plus de 100ans par la Hollande et les français et est maintennant un pivot de l’économie mondiale!

    Voilà mon point de vue mais c’est vrai que je n’ai pas la science infuse…

    Très cordialement

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...