navigation

La corruption touche les proches de Bouteflika 31 juillet, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , trackback

Abdelmadjid Sidi Said, Abdelghani Bouteflika et Cheb Mami, dans l’affaire Khalifa; Amar Sââdani (ancien président de l’APN et ancien président des comités de soutien à Bouteflika) dans l’affaire des 4000 milliards de Djelfa; le wali Mohamed Bouricha, (ami de la famille et responsable lui aussi des comités de soutien à Bouteflika) dans une série de pillages sans précédent depuis l’indépendance ; Khalida Toumi dans l’affaire (à vérifier) du détournement dans le cadre de « Alger capitale arabe de la culture » ; le conseiller du président de la République « parrain spécialisé en marchés publics distribués aux entreprises étrangères qui acceptent de verser des pots-de-vin » et dont le procès s’est tenu d’une manière expéditive …. Pour ne citer que ceux là…

La corruption touche de plus en plus les proches de Bouteflika … Impunité ? Connivence ? En tout cas l’exemple, le mauvais exemple est là et la situation est inquiétante à tel point que l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC), parle de « gangrène qui a atteint toutes les institutions de la République dans une sorte de concurrence criminelle entre clans mafieux, concurrence qui ne semble marquée par aucune limite ».

L’implication directe des proches du président Bouteflika explique beaucoup ce que le rapport de l’AACC, section algérienne de Transparency International, appelle « l’absence de volonté politique à lutter contre la corruption ». Un niveau de corruption jamais connue depuis l’indépendance !

 L’opacité dans la gestion des deniers publics et le gré à gré, souligne encore l’AACC, touchent tous les secteurs : tourisme, agriculture, transport, pêche, santé, justice, culture, poste et technologies de la communication et finances. « Le gouvernement veut faire du gré à gré la règle, ce qui conviendrait à geler de fait la réglementation actuelle sur les marchés publics, réglementation déjà lacunaire et très insuffisante et que les pouvoirs publics envisagent de libéraliser davantage au motif qu’elle devient un obstacle à la réalisation du programme du chef de l’Etat » dit le communiqué…

« Des budgets qui sont sans cesse revus à la hausse et élastiques à souhait par la seule volonté de l’Exécutif au plus haut niveau de l’Etat », note le même rapport.

« La mafia du médicament a fait totalement main basse sur plus d’un milliard de dollars en importation annuelle de produits pharmaceutiques », indique l’AACC

Le rapport affirme, en conclusion, « l’absence de volonté politique à lutter contre la corruption ».

L.M.

Commentaires»

  1. « l’absence de volonté politique à lutter contre la corruption » c’est bien là un euphémisme qui empêche de dire pouvoir corrompu jusqu’au os, dans toutes ses composantes, et ses demebrements (Syndical – Sidi Said, Legislatif – Saidani, Exécutif – Toumi – Bouricha, etc). Non, ce pouvoir a la volonté politique d’éradiquer tous ceux qui dénoncent la corruption, c’est sa substance organique, sa seve, le jugement des lampistes et des personnes en disgrâce n’est que poudre aux yeux. au fait, peut on parler de la cagnotte qu’a gagner l’algérie depuis 2000, une moyenne de 50 milliards par an, 300 Milliards de Dollars, et on s’evertue a nous dire que la dette à été réglée une vingtaine de milliards su 300, le reste n’est que rente distribué sans aucun controle. C’est vrai que cet argent sert a etre distribué en enveloppe lors des visites de Fakhamatouhou, et c’est la la première forme de corruption. ou sont ces INJAZATES dont on parle depuis des années, vous avez vu un nouveau complexe touristique construit par l’Etat, Un grand projet industriel, une nouvelle ville, une grande université, on est encore à inaugurer en grandes pompes un rond point!!! Tahya El Djazair

  2. Ce mode gestion (corruption) est érigé en système par les gouvernants de toutes les républiques bananières. C’est connu.
    Mais voila qu’il faut à présent commencer à s’y opposer réellement en dénonçant à chaque échelon de la sociète ces pratiques mafieuses.

    Plus de chipa pour les douaniers, pour les agents des impots, pour les flics véreux, pour toute cette faune parasite.
    A commencer par le sommet de la pyramide!! (voir affaire khalifa etc..)

  3. Bonjour,

    Je réitère ma demande, mais je n’insisterais pas outre mesure: J’ai fais un commentaire qui n’apparait nulle part. Est ce que suis censuré, pour la deuxième fois? Merci de me répondre.

    Mouloud.
    Reponse du webmaster:
    Soyez patient….le blog croule souvent sous une avalanche de commentaires ….

  4. Attendez voir quand le système s’effondrera, on aura droit a de ses révélations a couper le souffle !!!
    ce qu’on constate en se moment c’est seulement ce qui déborde, qui n’a plus de place dans la marmite.

    en attendant il faut prier a ce que le bon dieu fasse chuter le prix du baril.

    Moi quand je lis ce titre « hausse du prix du baril » je perd espoir de qu’un jour je mourrai sans voir naître l’Algérie, car il faut le dire , l’Algérie est un pays qui n’a jamais exister, une sorte de mythe, a l’image d’Atlantide, cette île fabuleuse regorgeant de richesses, et dont la légende habite l’imaginaire populaire depuis l’Antiquité.
    L’Algérie était une idée de seulement quelques hommes et femmes de valeur, ayant accepter de donner leur vie, parce que c’est le prix, pour que nous, génération d’après, puissions rayonner, nous aussi et a notre manière, sur ce monde. Malheureusement (là j’ai des larmes).
    Le problème de notre pays c’est le pétrole, gaz et autres richesse du sous sol, tant qu’il y a tout ça, je vois mal comment faire naître l’Algérie, le monde a changé, c’est l’intérêt qui est le maître, je vois mal comment un Etat ou un ensemble d’Etat puisse venir a notre aide pour nous débarrasser de la pègre qui fait obstacle a la naissance de cette Algérie.
    E’LLAH YERHAM ECHOUHADA

  5. La transgression des règles de gestion stipulées par la loi est en principe à sanctionner.
    Or, l’autorité tourne carrément le dos et fait mine de ne rien voir et va même jusqu’à tolérer le recours du gré à gré qui est désormais routinier alors qu’il était initialement interdit sauf dans des Exceptions dûment justifiées.
    Rappelez vous l’opération « main propres » dans laquelle des cadres éminents ont été emprisonnés avec des dossiers vides et aucun chef d’accusation à leur charge.
    Aujourd’hui que tous les griefs à charges et prouvés sur certains cadres gestionnaires , on ferme les yeux et on se tait ……………………………..
    A NE RIEN COMPRENDRE !

  6. Bonjour à tous;
    La corruption est un fleau, qui gangrene la société, fait monter les incompétants et laisse sur le carreau les forces vives de la nation. Tout cela relève de l’éduction, et je pense qu’on doit commecer nous mêmes à respécter la nature, à ne pas donner 20€ au douanier pour te laisser passer un televiseur..Car ça je l’ai vecu avec mon père en passant par le Maroc, mais apparement c une monnaie courrante maintenent en Algerie.
    La loi est là pour réprimer, mais si on a une concience on doit respecter implicitement la loi par nos actes quotidiens.
    Merci.

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...