navigation

Belkhadem rassure les Algériens 28 août, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , trackback

  1. Bouteflika n’est pas malade
  2. L’Etat continuera à soutenir les prix des produits de large consommation
  3. Le dinar ne sera pas réévalué
  4. Le gouvernement a décidé de s’adresser chaque semaine aux Algériens
  5. Les élections locales auront lieu à la date prévue

blkhad.jpg

Le chef du gouvernement, M. Abdelaziz Belkhadem a animé aujourd’hui une conférence de presse à la résidence El-Mithak d’Alger. Cette rencontre avec les journalistes, la première depuis quelques semaines, était très attendue dans un contexte marqué par de fortes tensions sociales et des rumeurs sur la maladie du chef de l’Etat.

Sur ce dernier point, le chef du gouvernement a été catégorique : « Le président de la république se porte bien, il n’est pas malade »,. Sans commentaires…

Il a affirmé que les élections locales auront lieu à la date prévue et que le corps électoral « sera bientôt convoqué par le Président de la République ». « Les élections locales auront lieu à la date prévue et elles ne seront pas reportées, comme certaines rumeurs l’ont colporté », a déclaré M. Belkhadem. Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, « convoquera bientôt le corps électoral », a-t-il ajouté.

Par ailleurs le chef du gouvernement a déclaré que l’Etat continuera à soutenir les prix des produits de large consommation comme le lait, la pomme de terre et le pain.

Abdelaziz Belkhadem a exclu toute réévaluation du dinar, comme l’a souhaité récemment le Forum des chefs d’entreprises (FCE). Avec cette annonce, le chef du gouvernement met fin aux rumeurs qui circulent dans le pays depuis plusieurs mois sur une décision imminente de réévaluer le dinar. Ces fausses informations ont notamment provoqué une très forte hausse des devises étrangères sur le marché parallèle des devises.

Le gouvernement a décidé de s’adresser chaque semaine aux Algériens. Une conférence de presse sera organisée après chaque Conseil des ministres, a promis Abdelaziz Belkhadem. Cette rencontre avec la presse sera animée par le ministre de la communication en présence d’autres ministres concernés par les sujets d’actualité.

 

Commentaires»

  1. En gros, TOUT VA BIEN et rien NE VA CHANGER

    1 / LE PRESIDENT VA BIEN: c’est nous qui sommes paranos

    2/ L’ETAT CONTINUERA A SOUTENIR LES PRIX DES PDTS DE GRDES CONSO:
    C’est les producteurs de lait qui et les boulangers qui sont des menteurs ??

    3/ LE DINAR NE SERA PAS REEVALUE :
    Bien sûre, c’est un pêché capital que les Algériens puissent bénéficier de la richesse de leur pays en diminuant de la rente des barons

    4/ LE GOUVERNEMENT A DECIDE DE S’ADRESSER CHAQUE SEMAINE AUX ALGERIENS :
    Bonjour la démagogie !

    5/ LES ELECTIONS LOCALES AURONT LIEU A LA DATE PREVUE :
    Comme si que quelqu’un avait des doutes sur ça !!

    Qu’est ce qu’ils sont champions dans la provoc!!

  2. J’ai suivi la conférence de presse de Belkhadem, mais je dois dire que j’ai trouvé le chef du gouvernement terne, peu convaincant et, surtout, totalement incompétent sur les questions économiques et financières.

    Nombre d’analystes estiment que c’est le profil politique qui compte quand on dirige un gouvernement. Mais cette opinion, je ne l’ai en réalité jamais partagée.

    Je crois, au contraire, que la compétence technique, la vraie, celle que l’on a eu le temps de confronter aux réalités du terrain, eh bien cette compétence est déterminante, vitale même.

    Belkhadem est titulaire d’un diplôme de lettres; je n’ai rien contre cette formation ni contre ceux qui l’ont suivie, mais je ne crois pas que l’on puisse expliquer clairement à l’opinion publique les questions monétaires et financières si l’on ne maîtrise pas le sujet.

    Cet aspect relatif à l’exigence de compétence a toujours posé problème en Algérie.

    Il est par ailleurs vrai que notre pays a eu aussi des responsables ministériels théoriquement bien formés, mais qui n’ont pas su gérer leur secteur. Pourquoi ? eh bien parce qu’ils n’ont jamais travaillé sur le terrain opérationnel!

    Nous avons des ministres qui parlent de l’entreprise sans avoir jamais travaillé en entreprise !

    Alors, oui, on peut rester trés politique : dans ces conditions, il faut pouvoir être brillant dans le discours.

    Je crois que la seule personnalité politique à avoir laissé des traces positives dans les esprits a été Abdelatif Benachenhou, l’ancien ministre des finances. Son franc-parler était certes fracassant mais en même temps didactique et tout à fait fondé.

    Ahmed Lemiel Bidou

  3. en matiere de langue de bois,les ex sovietiques font figure de piplette à coté.c’est du dinausore en hibernation.mkezder,ça tient de l’art de la ferblanterie.diriger c’est prevoir ya si mohamed!tenir le tableau d’affichage c’est facile et surtout irresponsable pour des gens a ce niveau de l’etat.demain quand les rues de nos grandes villes seront jonchées de cadavres de peres et de meres de familles ,il sera trop tard.c’est alarmiste? irresponsable? criminel?
    non ya seidi el ouazir,le peuple algerien est fatigué ,il en appele de toute ses forces a l’alternance,au changement.nous voulons divorcer avec ces methodes d’un autre age .eh bien voila juste un petit defi:vous d’un cote et de simples ouvriers de l’autre ,debat en direct sur l’entv a 20 heures le jeudi soir.c’est au dessus de vos forces ?vous avez la migraine ?il reste encore pour vous la retraite (non meritée)pour vous en sortir.
    chez nous il y’avait encore pas longtemps le nif et la karama.quand quelqu’un ne se sent pas bien là où il est et a plus forte raison quand il se sent detesté pour ce qu’il fait ,eh bien il lui restait de tirer tres discretement la reverensce pour sauver ce qui reste d’amour propre en lui.ces noble moeurs ne semblent faiure partie des valeurs des gouvernants de ce pays.cils creusent encore.

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...