navigation

Réapparition de Bouteflika : récit d’une journée inattendue 28 août, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , trackback

bout.jpg

Le président Abdelaziz Bouteflika est donc réapparu en public mardi après trois semaines d’absence, mettant ainsi fin à des rumeurs sur son transfert dans un hôpital étranger. Son avant-dernière apparition publique remontait au 6 août lorqu’il avait reçu à Alger le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, en visite d’Etat. Il lui avait apporté son soutien sur le contentieux nucléaire avec les Occidentaux.

Ce matin le président Bouteflika s’est rendu à l’hôpital militaire d’Alger au chevet du théologien qatari d’origine égyptienne Youssef al-Qaradaoui, hospitalisé depuis vendredi soir.

M. Qaradaoui, qui anime une chronique religieuse très suivie sur la chaîne arabe Al-Jazira, et dont l’une des épouses, Asma Ben Kada, est algérienne, a soutenu la politique de réconciliation nationale du président Bouteflika.

M. Bouteflika s’est également rendu au domicile du général-major Smaïn Lamari, directeur des renseignements intérieurs, décédé à l’aube de mardi d’une crise cardiaque. Il était la cheville ouvrière de l’accord de reddition des chefs de l’Armée islamique du salut (AIS), branche militaire du Front Islamique du salut (FIS – dissous).

La télévision algérienne a montré des images de M. Bouteflika se recueillant sur le cercueil du général-major Lamari, entouré notamment de sa veuve et de plusieurs de ses enfants et de ses proches.

M. Bouteflika, concentré et très ému, était assis dans un fauteuil, face au cercueil posé à même le sol. Il semblait très affecté par la perte de ce général, qui avait coordonné pendant plus de dix la lutte anti-terroriste, et hâté le démantèlement des maquis islamiste en les infiltrant.

Les obsèques du général-major Lamari ont eu lieu en début d’après-midi, en présence d’un grand nombre de personnalités, au « Carré des Martyrs » du cimetière national d’El-Alia (banlieue sud-est), où reposent les dignitaires du régime.

Le chef de l’Etat a par ailleurs reçu les lettres de créance du nouvel ambassadeur de Grande Bretagne, Andrews David Sordes Henderson, ainsi que les ambassadeurs du Koweit et d’Italie venus lui rendre une visite d’adieu à la fin de leur mission en Algérie.

Selon des sources proches de la présidence, M. Bouteflika, qui prenait des vacances depuis le 6 août, doit inaugurer dans les prochains jours le nouveau siège du Conseil constitutionnel et entreprendre une nouvelle série de visites d’inspection dans l’ouest algérien.

Lors d’une conférence de presse en milieu de matinée sur la rentrée sociale de septembre, le chef du gouvernement Abdelaziz Belkhadem a balayé d’un sibyllin « ce sont des racontars », les rumeurs, reprises lundi par des journaux algériens, sur une éventuelle aggravation de l’état de santé du chef de l’Etat.

Selon ces rumeurs, M. Bouteflika atteint depuis fin 2005 d’un « ulcère hémorragique à l’estomac, selon son équipe médicale soignante algérienne, aurait été transféré en France et en Suisse pour être traité d’urgence.

M. Bouteflika, qui vient de franchir le cap des 70 ans, avait été opéré pour cette affection à l’hôpital militaire français du Val-de-Grace en novembre 2005.

Commentaires»

1 2
  1. pauvre algérie …
    il y a vraiment un probléme sérieux en algérie, du peut etre à la censure, ou bien, et c’ est ce que je pense ,à un manque flagrant (et c’ est trés grave !)de JOURNALISTES COMPETENTS ET
    RIGOUREUX ! le peuple vit dramatiquement et la presse nous rapporte soit des rumeurs ou du superflue, dont la majorité du peuple se fiche éperdument !
    comme dit fellag , dehors les gents se fond tuer et a la tv on vous mets des reportages sur les poissons !
    a la prochaine , sauf si censure !

  2. et le cauchemar continue pays maudit pour de bon…………….

  3. Entre un Alqaradaoui et un S.Lamari meme s’il faudrait en parler au passé maintenant, notre fakhamatouhou est juste au milieu, les deux pieds dans les deux camps supposés opposés l’un à l’autre et ça au detriment de la societé civile qui a resissté à l’hydre integriste islamiste et au diktat de certains responsables militaires, societé civile, laquelle, notre fakhamatouhou ne cessait de clamer qu’il tirait sa legitimité.

  4. http://www.ech-chorouk.com/modules.php?name=News&file=article&sid=10549

    أعلن معنابوتفليقة يقرر رفع أجور الوظيف العمومي الى أكثر من 50 في المائة

    تاريخ المقال 28/08/2007
    قرر الرئيس عبد العزيز بوتفليقة رفع أجور
    عمال الوظيف العمومي بنسبة تفوق 50 في المائة لفائدة أكثر من 1مليون و400 ألف عامل من بينهم 500 ألف من قطاع التربية, الأمر الذي أكده السيد عبد المجيد سيدي السعيد للشروق اليومي مشيرا أن « الرئيس يصر على رفع أجور عمال الوظيف العمومي بصفة معتبرة جدا « .ومن المنتظر أن يعلن اجتماع الحكومة والمركزية النقابية الأسبوع المقبل عن زيادات في أجور الوظيف العمومي قد تصل الى أكثر من 50 في المائة.

    ومن المنتظر أن يعلن اجتماع الحكومة والمركزية النقابية الأسبوع المقبل عن زيادات في أجور الوظيف العمومي قد تصل الى أكثر من 50 في المائة بعدما اقترح الاتحاد العام للعمال الجزائريين حسب مصادر مطلعة بالملف في الأمانة الوطنية زيادة تتراوح ما بين 35 في المائة الى 60 في المائة وهو ما يؤكد معلومات الشروق بخصوص هذا الملف الأسبوع الماضي والتي مفادها ان الرئيس عبد العزيز بوتفليقة رفض اقتراحا للحكومة لرفع أجور العمال يتراوح بين 30 في المائة الى 40 في المائة بعدما اعتبره لا يرقى الى مستوى القدرة الشرائية للجزائريين.
    في هذا الصدد, أكد عبد المجيد سيدي السعيد في تصريح للشروق اليومي على هامش اجتماعه أمس بممثلي الاتحادات المحلية و فدراليات العاصمة ان »مجموعة العمل المكلفة باعادة النظر في شبكة عمال الوظيف العمومي ستنهي عملها يوم الجمعة المقبل، على أن يقدم الاقتراح للحكومة في إطار اجتماع الثنائية الذي لم يحدد تاريخه بعد . ولم يخف ممثل العمال أن الزيادات ستكون مهمة بالرغم من أنه لا يريد استباق الأحداث والأهم من ذلك يضيف أن » الرئيس عبد العزيز بوتفليقة لا يبدي استعدادا فقط لرفع أجور عمال الوظيف العمومي فقط بل هو من يسعى الى ذلك من خلال سهره شخصيا على متابعة هذا الملف بكل حيثياته، لأن الرئيس نقلا عن سيدي السعيد يريد طي ملف أجور الوظيف العمومي نهائيا وتحسين القدرة الشرائية للجزائريين في أسرع وقت ممكن »
    وشدد عبد المجيد سيدي السعيد أن الزيادات في أجور عمال القطاع الوظيف العمومي ستكون موحدة أي ستعكون محددة بنسبة شاملة وواحدة الأمر الذي سيضع حدا حسب سيدي السعيد الى نقاط الظل التي كانت في شبكة الأجور القديمة التي تعود الى سنة 1966 والتي كانت تتميز بالاختلال وعدم التجانس يبقى الاختلاف في الشبكة الجديدة في النقطة الاستدلالية التي تميز فرع عن آخر, وعلى الرغم من ان البت في هذه المسألة حسب مصادر مطلعة لم يتم بعد لتعدد الفروع واختلافها (20 فرع) الا أن الاتفاق يصب حول زيادات جد معتبرة خاصة وأن كل نقطة استدلالية في هذا القطاع تساوي 25 دج
    سيما فيما يتعلق بالقطاعات التي عرفت احتجاجات كبيرة في السنوات الأخيرة على غرار التربية والتعليم العالي هذا الأخير سيستفيد حسب مصادر مطلعة من ارتفاع الى 60 دج و 50 دج بالنسبة لقطاع التربية بالاضافة الى دمج العديد من التعويضات في الأجر القاعدي وخلق نظام تعويضات آخر غير مدمج في الأجر القاعدي وهي زيادات يقول سيدي السعيد على الرغم من رفضه التأكيد أو الكشف عنها ستكون لها دفعا قويا في أجور قطاعات الوظيف العمومي.
    وفي الوقت الذي كان ينتظر أن يتم تطبيق نظام شبكة أجور الوظيف العمومي الجديدة بداية من جويلية 2008 تقرر أن يكون ذلك حسب مصادرنا وبتوصيات من الرئيس عبد العزيز بوتفليقة في أسرع وقت ممكن بمجرد أن يتم الاتفاق بين الحكومة والمركزية النقابية وهو ما يعني أن دخول الزيادات الجديدة لقطاع الوظيف العمومي ستكون ابتداء من جانفي 2008 بالنظر الى أن أجندة الحكومة مكثفة خاصة وأنها مقبلة على التحضير للانتخابات المحلية التي ستكون في نوفمبر المقبل, بالاضافة الى أن التعجيل في الاعلان عن الزيادات في الأجور سيخفف من لهيب الجبهة الاجتماعية على ضوء الارتفاع الكبير لأسعار المواد الاستهلاكية في السوق.
    في السياق ذاته دعا عبد المجيد سيدي السعيد اطارات الاتحاد أمس بدار الشعب عبد الحق بن حمودة الابتعاد عن كل المحاولات التي تهدف الى اشعال نار الفتنة التي تهدف الى انفجار الجبهة الاجتماعية مشيرا أنه يرفض أن يكون الاتحاد اداة لأغراض سياسية أو اجتماعية لجهة من الجهات ورافع سيدي السعيد مطولا لمساعي الرئيس في مساعدة العمال ودعمه لهم من خلال الاتحاد العام للعمال الجزائريين الذي يرأسه.

    عزوز سعاد

  5. Lors de la conférence de presse animé par Mr le Chef du gouvernement BELKHADEM nous relevons qu’il manque totalement de vérité notamment à l’égard de l’absence du Président durant ces derniers jours.
    Il s’adresse aux Algériens pour leur dire officiellement que le Président est chez Lui ………….. ????
    D’entrée il y a déjà peu de crédibilité dans les propos du Chef du gouvernement qui continue d’ailleurs de donner un aperçu des indicateurs de gestion maintes fois remis en cause.
    Nous observons que dans sa gestion il privilégie surtout les bilans et néglige la planification et les programmes d’action que nous Algériens voulant entendre de la bouche de notre Chef du gouvernement.
    Les journalistes sont ressortis sans connaître les véritables raisons de cette flambée des prix qu’il impute tout simplement à la spéculation.
    C’EST CE QU’ON PEUT APPELER L’ART DE PARLER POUR NE RIEN DIRE

  6. Abdelaziz Belkhadem a réagi face aux rumeurs. “Le Président n’est pas en congé, il n’est pas en vacances et il n’est pas en convalescence”,
    Abdelaziz Bouteflika est “chez lui”. Loin de s’arrêter là, le chef du gouvernement annonce que le chef de l’État “travaille” et “suit” les affaires du pays. “Soyez tranquille de ce côté-là, le Président va bien. Beaucoup de rumeurs sont basées sur de fausses informations. D’ailleurs, vous allez le voir aujourd’hui REPRENDRE SES ACTIVITES.Lorsque Bouteflika apparaît vous dites qu’il accapare les médias et lorsqu’il est absent, des rumeurs disent qu’il est malade. Ce n’est pas le cas”, assure Abdelaziz Belkhadem.
    Abdelmadjid Sidi-Saïd SG (usurpateur)de l’UGTA appele les à ne pas prêter attention aux rumeurs “Je vous rassure, il se porte bien et REPRENDRA normalement SES ACTIVITES”.
    ……………
    On est en droit de se poser cette simple question: si réellement bouteflika etait et est chez lui à travailler et veiller au grain et non en congé ou en convalescence, comme nos esprits immatures l’ont supposé, pourquoi diable faire de cette question là une affaire d’état? il suffisait simplement de venir quand la rumeur avait commencée et nous dire celà. Mais à voir l’empressement avec lequel Belkhadem est accouru en hate annoncer ainsi le retour de Bouteflika, ben meme sa
    (re)apparition n’a pas vraiment fini de chasser nos questionnements.

  7. A ceux qui ont déjà pratiqué la pêche, on appelle ce barbeFLNiste un appât,…pire un alibi pour un régime qui n’a jamais hésité à violer toute éthique pour rester en place…
    Enfin, à faire un comparatif entre l’Algérie et ses voisins, on constate l’enlisement et l’impossibilité de stabiliser … une société qui devait se tenir prête face au défi de la modernité mais qui sombre davantage dans l’obscurantisme qui la condamne.

  8. bouteflika dit detester le suspens qui entour sa personne et sa maladie.en fait c’est exactement le contraire,il adore ça.c’est a la limite sa raison de vivre.vous voulez rendre fou un narcissique ,eh bien ignorez le ,c’est tout!boutef en est un parfait exemple.ce qu’il ne sait pas ou feint de ne pas savoir c’est que tout l’interet porté a sa personne vise justement l’apres bouteflika qui angoisse bon nombre d’algeriens .lui ,il appartient deja au passé qu’on s’efforcera vite d’oublier.

  9. Mr. Karadaoui reside à Qatar si je ne m’abuse? S’il estvenu se faire opérer en Algérie c’est peut-être qu’il ne fait pas confiance à la médecine qatariote …et celle de son pays d’origine l’Egypte.
    Comment interpreter alors sa présence chez nous pour se faire operer d’un ulcere hemorragique ( la même maladie que celle de M;Bouteflika qui avait preféré lui, se faire operer en France

  10. Bouteflika choisit ses frequentations: Le Cheikh Karadhaoui , une figure de l’islamisme le plus reactionnaire et le plus retrograde.
    Il lui offre de se faire operer chez nous pour la même maladie qui l’avait décidé à choisir un hopital français ; entrainant une polemique qui a drolement terni notre image et malmené notre fierté nationale.
    Ou notre medecine est fiable, meilleure que celle du Qatar (pays de residence du Cheikh) et l’Egypte son pays d’origine et M.Bouteflika ne partia plus à l’étranger pour se faire soigner . Autre hypothese: Bouteflika avait besoin du cheikh pour faire passer sa pprétendue reconciliation avec les criminels d’hier.
    Qu’importe, il fait ce qu’il veut des deniers publics. La preuve ? Sa megalomanie qui le pousse à construire la plus grande mosquée du monde ,apres celle de la meque et medine.
    Alors qu’il n’a pas était fichu d’empecher l’algerie de devenir un immense dépotoir et le pays le plus corrompu de la planète

1 2

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...