navigation

Réapparition de Bouteflika : récit d’une journée inattendue 28 août, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , 11 commentaires

bout.jpg

Le président Abdelaziz Bouteflika est donc réapparu en public mardi après trois semaines d’absence, mettant ainsi fin à des rumeurs sur son transfert dans un hôpital étranger. Son avant-dernière apparition publique remontait au 6 août lorqu’il avait reçu à Alger le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, en visite d’Etat. Il lui avait apporté son soutien sur le contentieux nucléaire avec les Occidentaux.

Ce matin le président Bouteflika s’est rendu à l’hôpital militaire d’Alger au chevet du théologien qatari d’origine égyptienne Youssef al-Qaradaoui, hospitalisé depuis vendredi soir.

M. Qaradaoui, qui anime une chronique religieuse très suivie sur la chaîne arabe Al-Jazira, et dont l’une des épouses, Asma Ben Kada, est algérienne, a soutenu la politique de réconciliation nationale du président Bouteflika.

M. Bouteflika s’est également rendu au domicile du général-major Smaïn Lamari, directeur des renseignements intérieurs, décédé à l’aube de mardi d’une crise cardiaque. Il était la cheville ouvrière de l’accord de reddition des chefs de l’Armée islamique du salut (AIS), branche militaire du Front Islamique du salut (FIS – dissous).

La télévision algérienne a montré des images de M. Bouteflika se recueillant sur le cercueil du général-major Lamari, entouré notamment de sa veuve et de plusieurs de ses enfants et de ses proches.

M. Bouteflika, concentré et très ému, était assis dans un fauteuil, face au cercueil posé à même le sol. Il semblait très affecté par la perte de ce général, qui avait coordonné pendant plus de dix la lutte anti-terroriste, et hâté le démantèlement des maquis islamiste en les infiltrant.

Les obsèques du général-major Lamari ont eu lieu en début d’après-midi, en présence d’un grand nombre de personnalités, au « Carré des Martyrs » du cimetière national d’El-Alia (banlieue sud-est), où reposent les dignitaires du régime.

Le chef de l’Etat a par ailleurs reçu les lettres de créance du nouvel ambassadeur de Grande Bretagne, Andrews David Sordes Henderson, ainsi que les ambassadeurs du Koweit et d’Italie venus lui rendre une visite d’adieu à la fin de leur mission en Algérie.

Selon des sources proches de la présidence, M. Bouteflika, qui prenait des vacances depuis le 6 août, doit inaugurer dans les prochains jours le nouveau siège du Conseil constitutionnel et entreprendre une nouvelle série de visites d’inspection dans l’ouest algérien.

Lors d’une conférence de presse en milieu de matinée sur la rentrée sociale de septembre, le chef du gouvernement Abdelaziz Belkhadem a balayé d’un sibyllin « ce sont des racontars », les rumeurs, reprises lundi par des journaux algériens, sur une éventuelle aggravation de l’état de santé du chef de l’Etat.

Selon ces rumeurs, M. Bouteflika atteint depuis fin 2005 d’un « ulcère hémorragique à l’estomac, selon son équipe médicale soignante algérienne, aurait été transféré en France et en Suisse pour être traité d’urgence.

M. Bouteflika, qui vient de franchir le cap des 70 ans, avait été opéré pour cette affection à l’hôpital militaire français du Val-de-Grace en novembre 2005.

Belkhadem rassure les Algériens

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , 3 commentaires

  1. Bouteflika n’est pas malade
  2. L’Etat continuera à soutenir les prix des produits de large consommation
  3. Le dinar ne sera pas réévalué
  4. Le gouvernement a décidé de s’adresser chaque semaine aux Algériens
  5. Les élections locales auront lieu à la date prévue

blkhad.jpg

Le chef du gouvernement, M. Abdelaziz Belkhadem a animé aujourd’hui une conférence de presse à la résidence El-Mithak d’Alger. Cette rencontre avec les journalistes, la première depuis quelques semaines, était très attendue dans un contexte marqué par de fortes tensions sociales et des rumeurs sur la maladie du chef de l’Etat.

Sur ce dernier point, le chef du gouvernement a été catégorique : « Le président de la république se porte bien, il n’est pas malade »,. Sans commentaires…

Il a affirmé que les élections locales auront lieu à la date prévue et que le corps électoral « sera bientôt convoqué par le Président de la République ». « Les élections locales auront lieu à la date prévue et elles ne seront pas reportées, comme certaines rumeurs l’ont colporté », a déclaré M. Belkhadem. Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, « convoquera bientôt le corps électoral », a-t-il ajouté.

Par ailleurs le chef du gouvernement a déclaré que l’Etat continuera à soutenir les prix des produits de large consommation comme le lait, la pomme de terre et le pain.

Abdelaziz Belkhadem a exclu toute réévaluation du dinar, comme l’a souhaité récemment le Forum des chefs d’entreprises (FCE). Avec cette annonce, le chef du gouvernement met fin aux rumeurs qui circulent dans le pays depuis plusieurs mois sur une décision imminente de réévaluer le dinar. Ces fausses informations ont notamment provoqué une très forte hausse des devises étrangères sur le marché parallèle des devises.

Le gouvernement a décidé de s’adresser chaque semaine aux Algériens. Une conférence de presse sera organisée après chaque Conseil des ministres, a promis Abdelaziz Belkhadem. Cette rencontre avec la presse sera animée par le ministre de la communication en présence d’autres ministres concernés par les sujets d’actualité.

 

L’ENTV diffuse des images du président Bouteflika

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , ajouter un commentaire

 

Bouteflika est apparu sur le petit écran pour la première fois depuis le 6 août dernier. La télévision nationale a diffusé aujourd’hui dans son journal de 13heures des images montrant le président de la République présentant ses condoléances à famille du général-major Smaïn Lamari, décédé lundi à Alger d’une crise cardiaque. Le président Bouteflika, qui s’est rendu au domicile du défunt, est apparu dans sa forme habituelle. Il s’agit de la première apparition à la télévision du président de la République depuis le 6 août dernier. Elle met ainsi fin aux rumeurs sur la dégradation de son état de santé qui ont circulé ces derniers jours.

En revanche, aucune image n’a été diffusée concernant le déplacement du chef de l’Etat à l’hôpital d’Aîn Naadja où il a rendu visite à l’imam et théologien Youssef Al-Qaradaoui, hospitalisé depuis vendredi soir.

Bouteflika réapparaît !

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , 2 commentaires

 

Le président a rendu visite à l’imam Al-Qaradaoui

  

Finalement, Abdelaziz Bouteflika va bien. Le président de la République a fait aujourd’hui sa première apparition depuis le 6 août dernier.Il a déjoué une rumeur qui circule depuis quelques jours en Algérie et à l’étranger sur son état de santé. Selon l’agence AFP, il s’est rendu ce matin au chevet de l’imam et théologien qatari d’origine égyptienne Youssef Al-Qaradaoui, admis vendredi soir à l’hôpital militaire Ain-Naadja à Alger.

Le chef de l’Etat algérien devait également recevoir à la présidence de la république les lettres de créance du nouvel ambassadeur britannique en Algérie, ainsi que des ambassadeurs en fin de mission pour lui faire leurs adieux.

Des rumeurs circulaient depuis plusieurs jours en Algérie, selon lesquelles le chef de l’Etat algérien, atteint en 2005 d’un « ulcère hémorragique » à l’estomac, selon son équipe soignante algérienne, aurait été transféré pour des soins intensifs en France et en Suisse.

 

L’absence prolongée du chef de l’Etat de la scène commençait à susciter des interrogations et des inquiétudes aussi bien en Algérie qu’à l’étranger au point où des chefs d’entreprises à Paris ont interrogé l’ambassadeur de France à Alger sur le sujet. Des informations ont circulé hier faisant état d’une hospitalisation en Suisse depuis quelques jours.

Cette sortie publique du chef de l’Etat devrait contribuer à faire baisser d’un cran la tension dans le pays à la veille d’une rentrée sociale qui s’annonce difficile pour le gouvernement.

 

Avec Toutsurl’algérie.com

Smain Lamari est mort

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , 22 commentaires

Le directeur de la sécurité intérieure, le général-major Smain Lamari, est décédé lundi à l’aube à Alger à la suite d’une crise cardiaque, a-t-on appris de source médicale. Le général major Lamari est mort à l’hôpital militaire de Ain-Naadja, où il avait été admis dimanche après-midi, a-t-on précisé de même source.


Smaïn Lamari était un proche collaborateur du général de corps d’armée Mohammed Mediène, dit Toufik, directeur des services de renseignements et de sécurité (DRS), qui coiffe le renseignement intérieur et extérieur, ainsi que la sécurité des armées.

Le général-major Smain avait été associé au début des années 2000 aux négociations avec les islamistes armés, dans le cadre de la politique de concorde civile, puis de réconciliation nationale, préconisée par le président Abdelaziz Bouteflika.

 

AFP

Santé du président et tension sociale : Belkhadem s’exprimera demain mardi 27 août, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , 7 commentaires

 

Abdelaziz Belkhadem va parler. Enfin ! Le Premier ministre animera demain, mardi 28 août à 11 heures, une conférence de presse à la résidence officielle El-Mithak d’Alger. Le gouvernement ne donne aucun détail sur l’ordre du jour de cette rencontre avec la presse, la première d’un haut responsable depuis plusieurs semaines. Mais, dans le pays, les sujets de préoccupation ne manquent pas : l’agitation sociale avec le retour des émeutes dans plusieurs régions du pays, la hausse des prix des produits de base avec les risques d’une rentrée agitée, l’état de santé du président qui donne lieu de folles rumeurs annonçant son décès, le retour des violences terroristes…

 

 

Depuis quelques semaines, le gouvernement donne l’impression de perdre le contrôle de la situation. Il peine par exemple à stabiliser les prix des produits alimentaires, en dépit des nombreuses initiatives prises : maintien de la subvention du pain et du lait pour limiter l’impact de la hausse mondiale des prix des produits alimentaires sur les ménages algériens, importation d’importantes quantités de pomme de terre pour faire face à la pénurie qui touche le pays…Mais, sur le terrain, rien n’a changé. Entre spéculation et absence de l’Etat, les commerçants semblent définitivement hors de contrôle.

 

 

Sur le front de la lutte contre le terrorisme, l’été a été marqué par une forte hausse du nombre d’attentats revendiqués par l’ex GSCP, devenu Al-Qaida pour la région du Maghreb. Plus inquiétant : alors que ce mouvement terroriste multiplie les actions de communication et de propagande via Internet et sur les chaînes de télévision arabes, le gouvernement se mure dans un silence incompréhensible.

 

 

Autre sujet sur lequel sera interrogé Abdelaziz Belkhadem : la maladie du chef de l’Etat. Depuis quelques jours, des rumeurs insistantes circulent en Algérie et depuis ce matin à Paris sur le décès du président Bouteflika. Curieusement, la présidence observe le silence et refuse de donner la moindre indication sur le lieu où se trouverait le président de la République. Demain, Abdelaziz Belkhadem pourra difficilement fuir cette question.

 

Tout sur l’Algérie

12345...19

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...