navigation

La volte-face de Zerhouni vue par Hakim Lâalam 6 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie : analyses et polémiques , trackback

hakimlaalam.jpg

 
 
Si ça continue comme ça, on va finir par attraper un vilain rhume ou pire une méchante grippe ou pire encore, une angine carabinée. M’enfin ! Arrêtez de fermer et d’ouvrir cette porte sans arrêt ! Vous fermez la porte aux nez poilus des islamistes, écartant toute possibilité pour eux de recréer un FIS bis. Nous, grands enfants naïfs, nous pensons sincèrement que cette fois-ci, ça sera la bonne et que la porte est bel et bien fermée. Jusqu’au jour où nous parvient le sinistre grincement de cette satanée porte. Sans prévenir, vous l’entrouvrez, vous l’entrebâillez, juste de quoi permettre aux anciens du FIS d’introduire le bout de la sandale et le bout d’un orteil enduit de henné. Bien évidemment, n’étant pas du tout préparés à cette réouverture intempestive de la porte, nous nous mettons à tousser et à crachoter. Tellement fort que tout aussi précipitamment que vous l’avez entrebâillée, vous refermez violemment la porte. Certaines fois, vous poussez même l’outrecuidance jusqu’à nous jurer que la porte fermée n’a jamais été entrouverte, que nous nous sommes imaginé qu’elle avait été ouverte, que c’est juste une mauvaise interprétation d’un geste et d’une parole qui nous a fait croire que vous l’aviez ouverte. Et cette p… d’histoire de porte fermée, ouverte, entrouverte, entrebâillée ou définitivement close dure depuis des lustres, depuis la dissolution du FIS. Hier matin encore, en achetant mon journal dans mon petit village, j’ai lu que le ministre en charge des clés de la fameuse porte avait nié catégoriquement l’avoir entrebâillée ces derniers jours. Il nous a une nouvelle fois assuré que lui vivant, la porte ne serait jamais ouverte. Il nous a même demandé de dormir tranquilles, sur nos deux oreilles. Moi, je vous avoue que je ne dors que d’un seul œil et d’une oreille et demie. Et je garde surtout un paquet de mouchoirs en papier à portée de main. Je suis très sensible aux courants d’air ! C’est d’ailleurs pour ça que je fume du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L

Nombre de lecture : 710

Commentaires»

  1. Question au webmaster:Pourquoi y a t il deux sites du Matin?

    Réponse :

    Il n’y a pas deux sites du Matin, mais un seul : celui-ci. L’autre est l’oeuvre d’un pirate un peu déséquilibré, fidèle lecteur de ce blog qui se reconnaîtra et qui, probablement « fasciné » par ce site, s’amuse à recopier la « une » et à la mettre sur la toile. Il ne propose rien d’autre que la « une » plagiée.
    L’hébergeur est avisé et a promis de réagir.

  2. Peut etre que le pouvoir se comporte avec ces gens là comme on le fait avec des fous, des irresponsables, c’est pour cela qu’il laisse faire des choses et dire des mots pour lesquels quelqu un de responsable aurait payer cher. mais il oublie que les fous peuvent devenir dangereux et qu’il faudra dans ce cas epargner les dangers à son peuple.

  3. Ahjourd’hui 12 Algeriens venus aclamer le president à Batna sont morts…

    Celà même à qui on a pardonné nous ont encore fauché 12 de nos citoyens,si ça se trouve le Kamikaz qui s’est fait explosé faisait parti des repentis,comment est ce qu’un homme qui a egorgé pendant toute une decennie peut revivre normalement parmis nous,il ne cessera jamais tant qu’on ne punis pas ceux qui nous tuent nos enfants !

    On va peut etre proposer aux parents des 12 victimes de pardonner encore une fois?!!pourkoi pas?on l’a déjà fait !

    Après la nuit de miel,la nuit de fiel,c’est claire qu’il est temps de payer la charte à present…

  4. Cher chami, le pouvoir n’est pas fou et encore moins les fascistes verts (les islamistes intégristes). Tous les deux ont la même logique : la détention du pouvoir absolu non restituable au peuple qu’elle qu’en soit les circonstances.
    Jusqu’en 1999, notre armée (pas nos djounouds qui se font canardé en longueur de journées dans les maquis, mais « nos » généraux) ont toujours su nous mener en bourrique pour nous faire croire qu’ils sont républicains. En fait ils ont arrêté la progression du FIS car leurs intérêts étaient menacés. Le FIS avec l’aide des monarchies du moyen orient et de la république islamique d’Iran était à l’époque en mesure de les « balayer ». Ce n’est nullement pour l’instauration d’une république démocratique et laïque où tous les algériens pouvaient vivre pacifiquement et en toute intelligence qu’ils se sont interposés à la victoire du FIS. D’un autre côté ils ont su toujours protéger l’idéologie dominante qui baigne dans l’armée : l’arabo-islamisme. Ce n’est pas par l’effet du hasard :
    1- que notre école est idéologiquement intégralement arabo-islamique sans aucune ouverture sur le monde extérieur,
    2- qu’ils ont liquidé Boudiaf le vrai républicain (ils pensaient le manipuler !) ,
    3- qu’ils ont liquider par la main des intégristes les intellectuels algériens pour la plupart francophone (malheureusement pour eux c’est une tare d’exhiber leur maitrise de la langue française, butin de guerre et outil non négligeable de contribution au combat pour l’accession à l’indépendance de notre cher pays à côté de nos glorieux martyrs, les vrais pas les « martyrs de Dieu. [Pour ouvrir la parenthèse parmi ces moudjahidine du peuple il y avait des paysans, des ouvriers, de simples citoyens, des musulmans, des athées, des communistes, des clochards et j’en passe ! Il n’y avait pas seulement des « moudjahidin » au sens islamique d’aujourd’hui. Il n’y a pas que l’Islam qui a sauvé notre pays du joug colonial. Il y a surtout le patriotisme et l’amour du pays. Ils n’ont pas libéré le pays pour instaurer une république islamique mais pour chasser le colonialisme français et pour construire une république libre et démocratique. Je ferme la parenthèse, que tu va trouver un peu trop large, je m’en excuse].
    4- qu’ils ont fait appel à Boutef en 1999,
    5- etc… etc…

    Que l’on me prenne pas pour un raciste anti arabe, car cela ne marche pas avec moi. Je suis un enfant de la casbah d’Alger, certes de père Kabyle, mais ma mère est une arabe blidéenne, et moi-même j’ai épousé une fille de Boussaâda que j’ai connu à la Faculté d’Alger. Bref. Mais je ne me trompe pas en disant que l’arabo-islamisme est un outil redoutable en Algérie (et dans tous les pays arabe) pour les « amoureux » du pouvoir absolue et sans partage. Qu’il soit utiliser en Arabie et au moyen orient, passe. C’est leur culture intégrale. Mais Diable l’Algérie n’a pas la même histoire que les pays du moyen orient, non ! Notre pays a connu la colonisation romaine, vandale, turque, arabe, française et j’en oublie, on ne peut pas les gommer toute et de n’en préserver qu’une seule et pour laquelle, en plus, on ne demande pas de repentance. Ce n’est pas logique. Ce n’est pas juste. L’Algérie est le pays de la berbérité (quelques politiciens le reconnaisse à demi-mot) profitons-en pour en faire une république laïque ou musulmans, non musulmans, athées, croyants, arabes, kabyles, chaouis, mozabites, communistes, capitalistes etc.. ont le droit de vivre dans la liberté et la dignité.

    Vive l’Algérie de tous les algériens,
    Vive l’Algérie libre et laïque,
    A bas les dictateurs militaires
    Vive l’armée républicaine authentique
    A bas le fascistes vert.
    Vive l’Islam de nos ancêtres.

  5. Les « dirigeants » de l’Algérie, depuis l’indépendance, sont dans l’erreur totale, tant politique et idéologique que stratégique.
    Des erreurs absurdes essentiellement dues à l’acharnement et à l’entêtement de clans mafieux et incultes.
    Le noeud gordien de l’histoire de l’Algérie indépendante réside dans l’indigence de la formation scolaire et universatiares des décideurs. Et dans leur comportement tribal et népotique.
    Mais aujourd’hui, ces gens mettent en péril l’avenir du pays et sa stabilité. Ceci aprés avoir tué l’école et l’université en la clochardisant (arabisation).

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...