navigation

Ali Belhadj relâché ce matin sans être inculpé 11 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie : actualité politique , trackback

Contrairement aux informations « sûres » données par à la presse par des « sources judiciaires », Ali Belhadj, interpellé dimanche à Alger par la police, a été relâché tôt ce mardi matin sans être inculpé et sans même avoir été présenté devant le procureur. L’affaire, il est vrai, a dû être traitée en haut lieu. Le clan des généraux qui semble être à l’origine de l’arrestation de l’ancien numéro 2 du Front islamique du salut suite à ses propos sur le défunt général Smain, a dû reculer devant les effets qu’aurait pu avoir l’incarcération de Benhadj sur la « réconciliation nationale ». « J’ai dit aux enquêteurs que j’ai critiqué un homme public, qui a dirigé l’une des principales institutions de l’Algérie. C’est mon droit le plus strict », a déclaré Ali Belhadj, qui était interrogé par l’AFP au téléphone.« Tout ce qui m’a été dit oralement, c’est que le parquet pourrait me convoquer à nouveau à une date qui ne m’a pas été indiquée » . Il a souligné qu’il n’avait « pas été brutalisé, ni maltraité » par la police. « Je connais mes droits et ils (les enquêteurs) savent qu’ils ont affaire à quelqu’un qui se respecte », a indiqué Belhadj, qui ne semblait pas affecté par ses deux jours d’interpellation.

Le numéro deux du Fis a indiqué à l’AFP qu’il avait appris lors de son interrogatoire que son interpellation était notamment en rapport avec ses déclarations concernant le général major Smaïn Lamari, numéro 2 des services de renseignement algériens, décédé d’une crise cardiaque le 28 août, qu’il avait qualifié de « tortionnaire ».« J’ai dit aux enquêteurs que j’ai critiqué un homme public, qui a dirigé l’une des principales institutions de l’Algérie. C’est mon droit le plus strict. Ils m’ont aussi interrogé sur un délit d’usurpation d’identité parce que j’ai signé un communiqué en ma qualité de vice-président du Front islamique du salut (FIS – dissous). J’ai répondu que le FIS n’a pas été dissous par la voie légale et n’a pas perdu le pouvoir à la suite d’un vote populaire, mais par un coup d’Etat militaire et que je ne reconnaissais pas le pouvoir du fait accompli », a-t-il dit.Concernant la détention à domicile de livres et de cassettes vidéo et audio à « caractère subversif », M. Belhadj a affirmé avoir dit à ses interlocuteurs qu’il était « un homme de culture, qui lisait beaucoup et qu’il était de son droit de s’informer ».

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Commentaires»

1 2
  1. l’avis de ALI BENHADJ est, disons-le, partagé par beaucoup d’algériens : les tortionnaires étaient des 2 cotés, d’ailleurs ils sont devenus des amis (réaction de madani mezrag à la mort du général lamari).
    ce pays à devant lui des jours très sombres.

  2. Ali Belhadj a dit une vérité,est-ce que les  » démocrates  » sont capables de dire la vérité aux Algérien au sujet de la caste des généraux qui ont coulé l’Algérie ? Jamais vous oserez critiqué cette caste comme l’a fait Ali Belhadj.C’est une des raisons qui vous laissent minoritaire en Algérie.

  3. merci mohamed soit on est avec le fis el fils du fis ou on est minoritaire on perfere rester minoritaire

  4. ALI BENHADJ et co n’auraient pas éxistés,si ce pays était bien géré,ses richesses justement attribuées.malheureusement une caste fait et défait ce pays à sa guise au mépris de toute la population,ce système est hai par tout le monde,il est temps qu’il cède la place,l’histoire retiendra qu’il a fait beaucoup de mal au pays,il sera placé dans les fonds de sa poubelle.

  5. Comment ne pas critiquer les gens du pouvoir?ils devraient accepter les critiques de leurs concitoyens s’ils veulent gérer les affaires publiques,y compris le citoyen BENHADJ,un simple wali(prefet) peut se permettre d’acheter une villa en milliards de dinars(pas en centimes) alors que son salaire n’est que de 80.000da ceci à cause de l’opacité du système et son verrouillage de la société,ça aussi c’est du supertérrorisme,et aller convaincre les gens de défiler pour dénoncer le térrorisme!ils ne le feront pas,en dehors de quelques rentiers de l’ugta et de l’administration qui profitent énormément du système en place(SIDI-said est milliardaire)

  6. UN GRAND BONJOUR AU GRAND PATRIOTE DA EL-HOUCINE,l’histoire retiendra que vous etes un homme integre,propre et honnete,et c’est pas ce pouvoir mafieux,déspotique qui contredira ces vérités,notre indépendance est confisquée comme l’avait si bien dit l’autre grand patriote:FERHAT ABBES.

  7. à contrelefilsdufis
    vous êtes minoritaires et nous sommes majoritaires.
    vous devrez accepter le résultat du scrutin.
    vous l’avez refusé et vous l’avez assumé.
    vous avez aidé les généraux à maintenir votre république bannanière debout.
    aujourd’hui vous êtes dans l’impasse car vous avez echoués.
    vous avez dits que les ennemis(les generaux) de mes ennemis(les islamistes) sont mes amis.
    et maintenant vous etes contre le fils du FIS.
    alors vous êtes seuls.
    vous ne pouvez rien faire.

  8. Que faut il lire dans cette relaxation assez etrange de la part d’un regime qui ne connait ni loi ni foi? Ils vont peut etre lui arranger un attentat sur mesure, pas comme celui qui a rate boutef. Bien sur cela sous entend qu’Ali Benhadj derrange vraiment.

  9. Gaad,

    Vous n’etes que des paumés et n’etes que le produit des generaux,vous oeuvrez tous comme eux pour la destruction de ce pays et de ce peuple.
    Le resultat du scrutin!.Le peuple a voulu vous utiliser pour effacer les generaux,mais vous aussi vous avez echoué et maintenant il ne vous fera jamais confiance après tous les massacres que vous avez commis.

    Si vous avez l’intention de vous faire exploser faites le dans votre salle de bain.Merci.

  10. il n y a rien d étonnant à ce que le criminel ali belhadj ne soit pas inculpé , bien au contraire , c est tout à fait cohérent .
    son inculpation aurait forcément ouvert le dossier des crimes contre l humanité commis par nos chers tetes pensantes de l armée , qui continuent à faire la pluie et le beau temps .
    à terme , du fait qu ils sont imprescriptibles , les procès de crimes contre l humanité doivent etre ouvert , meme s ils se sont auto-amnistiés , n en déplaise à ceux qui étaient au hit parade de la terreur pendant la décennie noire :

    – si hadj mohamed tewfik mediène
    – si hadj mhenna djebbar
    – si hadj athmane bachir tartag
    – si hadj rachid laalali attafi

    ils ne sont plus invulnérables , et il est grand temps que la
    justice leur demande des comptes .
    s ils n ont rien à se reprocher , ils ne devraient pas
    appréhender une justice nationale ou internationale .
    ils ont l embaras du choix .
    et qu une justice impartiale soit faite .
    sportivement .

1 2

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...