navigation

Bouteflika connaît-il Droudkel ? 14 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Nos lecteurs analysent l'actualité , trackback

Oui le ministère de la défense doit envisager de faire un appel d’offre international pour une convention avec une armmée professionnelle avec pour objectif de mettre un terme ainsi à ces terroriste en précisant clairement dans le cahier des charges :

voir description de ces terroristes ci-après:
http://www.lefigaro.fr/international/20070411.WWW000000474_l_organisation_al_qaida_au_maghreb_islamique.html

* Le GSPC s’est donné pour objectif d’établir un Etat islamique en Algérie et de s’en prendre à des cibles occidentales.
* Fondé en 1998, il a éclipsé les Groupes islamiques armés (GIA) en Algérie et est actuellement considéré comme l’un des groupes armés les plus efficaces dans ce pays. En octobre 2003, le GSPC a offert son soutien au réseau islamiste international Al Qaïda.
* Son chef actuel est Abdelmalek Droudkel, également appelé Abou Mouss’ab Abd el-Ouadoud. Il s’est opposé à l’amnistie de six mois proposée dans le cadre d’un processus de paix et de réconciliation nationale promu par le président Abdelaziz Bouteflika afin de mettre un terme à des années de violence politique. Cette amnistie a expiré en août 2006.
* L’organisation compterait un demi-millier de rebelles. Elle en revendique environ 5.000, ce que les experts jugent exagéré. En termes d’armements, elle dispose de fusils AK-47, d’explosifs et de mines.
* Le financement de l’organisation serait assuré au moyen d’activités criminelles, dont la contrebande de véhicules, de cigarettes, de drogue et d’armes.
* En 2003, le GSPC a enlevé 32 touristes européens dans le désert du Sahara. Tous ont été libérés sauf un, qui a succombé à une crise cardiaque.
* Fin janvier, le groupe s’est rebaptisé Organisation Al Qaïda au Maghreb islamique après avoir obtenu le feu vert d’Oussama ben Laden, selon une déclaration publiée sur internet.
* RÉCENTS ATTENTATS:
- Des sites internet utilisés par des groupes islamistes ont publié un communiqué censé émaner du GSPC revendiquant des attentats à la bombe commis contre des commissariats de police près d’Alger fin octobre 2006. Trois personnes y ont trouvé la mort.

- En novembre 2006 plusieurs incidents ont été attribués au GSPC, dont des attentats perpétrés dans la région d’Aïn Defla, au sud-ouest d’Alger, et dans la province de Bouira, à l’est de la capitale, dans lesquels 15 soldats au moins ont péri.

- Le groupe a revendiqué un attentat à la bombe contre un car transportant des employés expatriés du secteur pétrolier le 10 décembre. C’est la première fois depuis de nombreuses années que des Occidentaux étaient pris pour cibles en Algérie. Deux personnes ont été tuées.

- L’organisation a revendiqué l’explosion quasi simultanée de sept bombes en Algérie le 13 février, qui a fait six morts à l’est d’Alger.

 SMAIL

Commentaires»

  1. LEs seuls qui remplissent les conditions pour repondre à l’appel d’offre pour exterminer cette vermine c’est bien le mossad et Tsahal

  2. mafia et terrorisme

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...