navigation

Kouchner prépare l’opinion à une guerre contre l’Iran 17 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Monde , trackback
Kouchner prépare l'opinion à une guerre contre l'Iran  dans Monde espaceur

« Selon la presse britannique, le président américain George W. Bush prépare les Etats-Unis à une guerre contre l’Iran. « , rapporte le quotidien panarabe Al Qods édité à Londres. Selon le journal, les Américains attaqueraient les gardiens de la révolution à partir de l’Irak et l’Iran répliquerait en détruisant les pipelines. De son côté, le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a déclaré, dimanche 16 septembre, qu’avec la crise du nucléaire iranien il fallait s’attendre au pire.

 Le chef de la diplomatie française a estimé dimanche que le monde devait se « préparer au pire », c’est-à-dire à la possibilité d’une « guerre » avec l’Iran et a demandé des sanctions européennes, tout en appelant à « négocier jusqu’au bout » pour éviter que Téhéran ne se dote de l’arme atomique.

Lundi, l’agence de presse officielle iranienne Irna a répliqué accusant d’ »extrémisme » le président français Nicolas Sarkozy et son chef de la diplomatie Bernard Kouchner.

« Le nouveau locataire de l’Elysée (le président Sarkozy, ndlr) veut aujourd’hui copier la Maison Blanche », a écrit Irna en ajoutant que « cet Européen s’est mis dans la peau des Américains et imite leurs hurlements ».

M. Kouchner, invité de l’émission radio-télévisée le Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI a dit dimanche qu’il fallait « se préparer au pire ». Interrogé pour savoir ce que cela signifiait, il a répondu sans précaution diplomatique: « c’est la guerre ».

M. Kouchner a estimé « qu’il n’y a pas de plus grande crise » à l’heure actuelle que celle du programme nucléaire iranien, suspecté de servir de paravent à des activités militaires malgré les démentis de Téhéran.

« Nous n’accepterons pas que cette bombe soit construite » car cela constituerait un « vrai danger pour l’ensemble du monde », a dit le ministre.

Ce langage particulièrement dur à l’égard de Téhéran rappelle celui du président Nicolas Sarkozy, le 27 août. Rompant avec la réticence des dirigeants occidentaux à évoquer ouvertement un conflit, M. Sarkozy avait mis en garde contre « une alternative catastrophique: la bombe iranienne ou le bombardement de l’Iran ».

A Washington, le secrétaire à la Défense Robert Gates a déclaré que la diplomatie restait « pour le moment la meilleure approche » pour traiter avec l’Iran. Mais « toutes les options restent ouvertes », a-t-il ajouté.

Evoquant le risque d’un bombardement contre l’Iran, M. Kouchner a toutefois cherché à démentir qu’une attaque soit imminente.

Il a indiqué « qu’aucun signe ne nous permet de penser en dehors des préparations militaires » qu’un bombardement américain de l’Iran soit proche. « Je ne crois pas que nous en soyons là » mais il « normal qu’on fasse des plans », a-t-il dit.

M. Kouchner a souligné que la négociation restait l’option privilégiée pour amener Téhéran à suspendre sa production d’uranium enrichi. « Nous devons négocier jusqu’au bout », a-t-il insisté.

Mais il a aussi déclaré que Paris plaidait pour que l’Union européenne prenne des sanctions économiques contre Téhéran, en dehors du cadre des Nations Unies jusqu’ici suivi.

Cette attitude traduit un durcissement de la position française, et une crainte que l’adoption d’un nouveau train de sanctions par le Conseil de sécurité -souhaité par Washington, Londres et Paris notamment- ne se heurte à l’hostilité de la Russie ou de la Chine.

« Nous avons décidé, pendant que la négociation se poursuit –et elle doit s’amplifier– de nous préparer à des sanctions éventuelles en dehors des sanctions de l’ONU, qui seraient des sanctions européennes », a-t-il déclaré.

« Nos amis allemands l’ont proposé », a-t-il ajouté, en précisant qu’il s’agirait de « sanctions économiques à propos des circuits financiers » visant notamment « les grandes fortunes, les banques » en Iran, pas la population ordinaire.

Sans attendre ces sanctions supplémentaire, Paris, a-t-il ajouté, a décidé de demander aux grandes entreprises françaises de ne plus investir en Iran, en particulier dans l’important secteur des hydrocarbures, a-t-il dit. Cette démarche a concerné la compagnie pétrolière Total ainsi que Gaz de France « et d’autres », a-t-il dit.

La perspective d’une nouvelle résolution du Conseil de sécurité instituant de nouvelles sanctions contre Téhéran, sera au centre de visites de M. Kouchner à Moscou lundi et mardi, puis à Washington en fin de semaine.

Commentaires»

  1. les déclarations prévoyant une future guerre contre l’Iran tiennent de la pure fiction à mon avis. Ni les Français, encore moins les américains ne sont préparés à un tel conflit, qui precipiterait les grands clivages de ce monde. L ‘implication immédiate serait une crise de l’énergie a l’échelle planétaire. la Cchine dont la croissance semble de plus en plus importante se verrait étranglée par un tel évènement et ne resterait pas inactive. Un tel conflit s’inscrirait dans la durée pour un sacré bout de temps avec les implications que cela comporte. les Americains bluffent ni plus ni moins Le suivisme français est plus pitoyable car ne reflétant que l’opinion d’un ambitieux personnelle pathologique de Sarkozy et non pas celle du peuple français. une telle guerre n’est pas un jeu vidéo,l a souffrance sera planétaire. Il est vrai que cela représente un vrai scénario catastrophe, tellement couteux que je n’ose pas croire que les stratèges américains du Pentagone y songent de façon sérieuse. cela sert tout au plus à faire vendre les journaux qui en parlent.

  2. Monsieur Titous.
    Supposez un seul instant que la république intégriste des mollah
    soit en possession de la bombe H. Répondez-moi s’il vous plait ?

  3. La France est un pays extrêmement vulnérable; on l’a constaté lors de la crise des banlieues.
    Par ailleurs, ce pays ne pèse pas lourd sur la scène internationale même si Sarkozy croit pouvoir se mesurer aux grands de ce monde.
    Et puis, les déclarations de Kouchner sont futiles par rapport à celles d’Ahmadinedjad que je trouve plus musclées et surtout fondées sur un potentiel militaire indiscutable (fusées à très longue portée notamment, Israël fait dans son froc).
    Si j’avais un petit conseil à donner au french doctor, je lui dirais :  » occupez-vous de vos zones de non droit, de vos banlieues, de votre Corse, et des conflits latents intercommunautaires qui menacent le socle même de votre république !  »
    Radia M

  4. un tel scénario serait des plus catastrophique, on sait quand est-ce qu’on déclenche les hostilités, une précision de type heure « H » et une fin interminable avec des dommages incommensurable et une nouvelle carte géopolitique. néanmoins une seule inconnue, L’Amérique des néo-conservateurs est dans la mélasse en IRAK et en AFGHANISTAN ! je ne pense pas que cela puisse se produire.

  5. redramo….
    supposez un seul instant que la guerre contre l’iran ait lieu : quelle serait la part des Français …des Americains et des autres qui participeront à la guerre dans ce monde qu’ils vont dessiner ? souvenez vous du projet americain intitulé « l’axe du mal » où pas mal de pays sont cités…la série déjà montré des doigts..
    la soit disant crise libanaise…l’Irak déjà avalé..l’Iran dans leur collimateur…d’autres pays du moyen-orient déjà passé à la loupe…mais cher ami le Maghreb est la deuxième étape ! alors la bombe iranienne est un prétexte encore une fois pour réaliser le fameux proje.
    et pour kouchner ?! souvenez vous en 2001, il était favorable à l’invasion de l’irak..Pourquoi sarko l’a-t-il pris dans son équipe ? …parce qu’il est le seul socialiste à vouloir la guerre!
    pourquoi la france veut la guerre? La france veut pas perdre la guerre sans participer comme en irak mais plutot gagner la guerre sans y prendre part. voila l’énigme sarko….
    mener une guerre diplomatique va aider la France à se réinstaller sur la scène internationale après une décennie de cynisme chiraquienne…mais cette même France sait que la guerre en iran serait une erreur pour elle et pour ses partenaires..alors la guerre aura lieu? non…..la guerre a deja commencé et restera sur ce rythme…..et l’irak enterre ses mort.voila l’objectif!

  6. Ni la France, ni l’Amerique n’attaquera l’Iran…Tout cours ni l’un ni l’autre n’entrera en conflit arme avec un pays qui sait se battre…Sarkozi se remue pour que la voix de la France soit entendue sur l’arene internationale…c’est tout!

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...