navigation

Seconde partie du Forum Le Matin : Ferhat Mehenni répond à vos questions 17 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Non classé , trackback

ferhat20mars20061.bmp 

« Azul à Ferhat ! Si la Kabylie est autonome serons nous toujours Algériens ? »

Khenat : M.Mhenni, il est temps que vous compreniez qu’en dehors de notre cohésion, il n’y aura pas de salut. L’Algérie sans la Kabylie c’est rien, et la Kabylie  sans l’Algérie c’est deux fois rien, alors si vous persistez,  vous nous mènerez à la partition voulue par de nombreux ennemis  tapis dans l’ombre.
Sachez que nous sommes nombreux à vouloir une gouvernance régionale dans un cadre algérien voila ce qu’ il faudrait défendre et obtenir pour toute l’Algérie.
Le Nord-Constantinois qui a payé de lourds sacrifices à la décolonisation comme la  Kabylie d’ailleurs se débat dans un sous développement moyen-âgeux et vous persistez à dire que la  Kabylie est la seule à ne pas profiter de l’independance : c ‘est faux ! il y a pire.
Donc fédérer ces forces ce serait plus logique et vous serez plus fort et plus crédible. Ne les laissez pas vous enfermer dans un sectarisme étroit. Fédérez ces forces et même si ce sont vos idées,  si elles sont  partagées, ayez l’humilité de ne plus les réclamer exclusivement pour vous  mais de les offrir à la communauté et de les défendre au nom de la communauté. Vous verrez que nous pourront aller plus vite et mieux pour l’intérêt de notre chère patrie inondée par le sang de tous les Algériens sans exclusive.
Krim, Abane et Amirouche ont fait de l’indépendance de l’ALGERIE leur credo. Imaginez qu’ils se soient cantonnés à la  Kabylie ? Leurs rôle de catalyseur est indéniable, mais la réaction est produite ailleurs. Pour atteindre leurs objectifs, Il faudra méditer cela, la clef de la victoire démocratique est là. La kabylie est un catalyseur et doit le rester. Questionnez les chimistes, ils vous diront que le catalyseur est tributaire de son environnement. C’est une loi de la nature que vous devez méditer. Bonne chance.

Ferhat : 1) Je suis heureux d’apprendre que nous sommes nombreux à vouloir une gouvernance régionale dans un cadre algérien. C’est, me semble-t-il, ce que revendique l’autonomie de la Kabylie. Donc le MAK et sa démarche sont tout à fait légitimes. Il aura été celui qui en a révélé l’aspiration. Le fait de militer pour la Kabylie n’est pas du sectarisme. C’est le combat à portée de nos moyens. Se battre pour toute l’Algérie suppose : a) des niveaux de revendication équivalents entre toutes les régions du pays, ce qui n’est pas le cas, b) des relais que ni vous ni le MAK ne possèdent

2) La Kabylie ne peut-être comparée au reste du pays en ce sens que de par sa cohésion et ses aspirations, elle est davantage en dissidence politique avec le pouvoir algérien depuis notre indépendance que les autres régions. Vous n’avez qu’à compter le nombre de révoltes, de prisonniers politiques et de morts pour des raisons démocratiques dans notre pays de 1962 à ce jour.

3) Même si l’idée d’une autonomie régionale pour la Kabylie n’appartient à personne, je tiens à en saluer les précurseurs autour du professeur Salem Chaker et du Dr. Malika Baraka. Il se trouve juste qu’historiquement le MAK est la première formation politique à en avoir officiellement formulé la revendication. Que d’autres s’en réclament maintenant, ne peut que nous réjouir.

4) Merci pour tous les conseils que vous me prodiguez. Il me semble que je ne m’écarte pas de ce qu’ils énoncent. Quant au fait d’invoquer Krim, Abane et Amirouche, je dois vous dire que nous n’en sommes que le prolongement historique naturel. Pour autant, ne confondez ni les époques ni les adversaires. L’Algérie d’aujourd’hui n’est ni celle qu’ils voulaient changer, ni celle dont ils avaient rêvé l’époque.

Kader : Azul à Ferhat ! de tous les partis politiques actuels aucun n’est crédible : j’ai voulu voter pour vous mais je ne l’ai pas fait ! J’ai pensé à mon grand-père qui est mort pour l’Algérie libre.
Ma question est : si la Kabylie est autonome serons nous toujours Algériens ? Aurons- nous accès aux rentes du gaz et pétrole ?
Il faudrait que vous expliquiez exactement quelle est votre conception sur cette autonomie ! Merci beaucoup. Le sang coule à flot dans nos montagnes pour combattre des idéaux sans que le restant du pays ne bouge ! Jusqu’à quand… ?

Ferhat : Kader, je ne me suis pas présenté aux élections pour que vous refusiez de voter pour moi. J’ai respect pour votre grand père tombé, comme mon père, au champ d’honneur. Leur combat contre le colonialisme était noble, le nôtre pour notre autonomie ne l’est pas moins. Celle-ci n’est pas l’indépendance et elle garantit aux Kabyles autant la citoyenneté algérienne que leur quote-part de la rente pétrolière, ce dont elle ne bénéficie pas réellement de nos jours. Je vous invite à aller sur le site du MAK www.makabylie.infopour prendre connaissance du Projet d’Autonomie de la Kabylie, ainsi que de la Charte des Droits du peuple Kabyle et de la Kabylie. Cela vous aidera à vous faire votre propre idée sur notre conception de l’autonomie.

Redbal : Bonjour M. Mehenni. Le régime pétro-autoritaire et despotique qui gouverne lamentablement l’Algérie depuis l’indépendance (il nous l’a confisquée d’ailleurs) vous accuse de séparatiste (fond de commerce) pour vous acculer dans votre lutte politique (idéal démocratique). Quels sont vos objectifs politiques et pourquoi ce silence de votre part ? L’Algérie a besoin de tous ses enfants pour ce combat sacré qu’est la démocratie

Ferhat : Je cherche à convaincre la société et non le pouvoir algérien. Si celui-ci était sûr que j’étais un séparatiste il aurait déjà sévi par la loi. Parce que l’autonomie est en mesure d’amener de la transparence dans la gestion de la rente pétrolière à travers des gouvernements régionaux qui réclameront chacun sa part, parce qu’elle induit plus de liberté et de démocratie pour tous et dans l’ensemble des domaines, le pouvoir algérien riposte en faisant toujours un amalgame entre autonomie et séparatisme. En tant qu’adversaire, il est dans son rôle.

DAM : Ferhat, je connais ton engagement et tes convictions, je connais également ton intelligence, alors ne crois-tu pas qu’il serait plus opportun que la démocratie soit une priorité à instaurer à l’échelle nationale pour qu’elle puisse mieux s’asseoir à un niveau régional ? De plus, il me semble plus réaliste de travailler avec un gouvernement central élu démocratiquement.
Je sais que la Kabylie a beaucoup souffert, seule et souvent sans compassion et soutien de la part des autres wilayates, mais c’est le prix à payer par ceux qui ont très tôt raison.
J’en profite pour te renouveler une fois de plus mon amitié .

Ferhat : Merci pour vos compliments. Avant d’arriver à cette revendication d’autonomie de la Kabylie que n’avions-nous consenti de sacrifices pour instaurer une démocratie à l’échelle nationale. Mes 12 arrestations en sont un des témoignages. C’est parce que nous nous heurtons toujours à un mur infranchissable depuis plus de quarante ans que, maintenant, il est nécessaire d’essayer de contourner l’obstacle, d’en finir avec le Rocher de Sisyphe. Dès lors qu’il a été impossible d’asseoir une démocratie nationale pour une meilleure démocratie régionale, retournons les termes de l’équation. Construisons une démocratie régionale pour arriver de proche en proche à asseoir un état de droit. Commettre une erreur est humain, persister dans l’erreur est inconséquent. Le prix à payer par ceux qui ont très tôt raison ne serait-ce pas, entre autres, cette levée de boucliers contre les partisans de l’autonomie de la Kabylie ?

Anzarbel : Le MAK a tenu son congrés constitutif le 14 août 2007.  Est-ce une initiative pour légitimer votre personne en tant que dépositaire du combat autonomiste ou alors une initiative qui ouvrira de nouvelles perspectives pour cette cause ?

Ferhat : Dans l’absolu, ma personne n’a rien à voir dans la tenue de ce congrès. Ma légitimité d’acteur politique ne date ni du MAK ni de son congrès. Je ne veux être le dépositaire d’aucun combat. Je veux contribuer modestement, avec d’autres, mais de toutes mes forces, à mener un combat en toute conviction et honnêteté. Mon souhait le plus cher est de former une relève au plus vite pour que la génération qui a fait le printemps berbère de 1980 quitte la scène, la conscience tranquille. Le congrès du MAK s’est tenu pour stabiliser la structure autant dans ses objectifs, son discours que ses responsables. Il ouvre une nouvelle perspective pour son élargissement à l’ensemble de la société, en faire un mouvement à même de mener à terme sa mission, sans traumatisme et sans violence.

J’ai, tout le long des préparatifs de ce congrès, milité pour un mandat unique du président. On se retrouve au final avec deux mandats de 4 ans chacun. J’ai conscience des appréhensions de nombreux intellectuels et militants de voir se reproduire au MAK le cas des leaders qui restent à vie à la tête de leur parti. Il n’est même pas sûr, dans mon cas, de me représenter pour un 2e mandat.

Faroua : A l’époque vos chansons suffisaient, et nous avions tout compris ; les messages passaient 5 sur 5. Aujourd’hui vous vous êtes englué dans le « muppet show » qu’est la politique ; chez nous redevenez seigneur par vos poèmes engagés et on sera derrière vous.

Ferhat : Toute ma vie, j’ai agi en homme politique tout en étant chanteur. Celui-ci n’a eu le succès qui a été le sien que grâce à l’homme politique qui l’anime. Contrairement à vous, je considère que la politique est noble. C’est grâce à elle que l’humanité ne sombre pas dans la barbarie et le chaos. Les peuples dominés sont ceux qui, à un moment ou un autre de leur histoire, ont manqué de vision, de conscience et d’organisation politiques.

En tout état de cause, vous avez le droit de ne pas écouter l’homme politique que je suis. Continuez d’écouter le chanteur, il arrive dans quelques jours. Son nouveau CD va paraître avant la fin de l’année.

Thanina : Des citoyens des autres régions nous haïssent trop, ils nous confondent même avec les islamistes, donc le MAK va encore attirer des gens qui viendront foutre le trouble chez nous.
Y a t il un projet pour la sécurité des citoyens pour cette région ?
Sinon ça sera une guerre civile mais elle sera programmée par l’armée contre nous !!!

Ferhat :Ne soyons pas paranoïaques. Nous ne sommes pas haïs par tout le monde. Autrement il y a lieu de nous poser de sérieuses questions sur nous-mêmes. Notre isolement politique est une chose et notre sécurité en est une autre. Les islamistes sont, presque partout, chez eux en Algérie à l’exception de la Kabylie où leurs prédicateurs et leurs terroristes viennent, ces dernières années en nombre, avec la bénédiction et les moyens de l’Etat, pour nous gagner à leur cause. Le MAK appelle à un plan de résistance politique de la Kabylie contre les plans échafaudés dans des officines du pouvoir pour tromper notre vigilance. Restons sur nos gardes et avançons main dans la main. La victoire n’est pas loin.

Commentaires»

1 2 3 4 11
  1. bonjour à tous
    je voudrai tout simplement vous dire il est temps d’enterrer nos hypocrisies, ce pouvoir, tout le monde le sais, fait dans la division, il brandit les autres régions d’Algérie contre la kabylie, et tout le monde le sais, il réussit toujours, alors messieurs dames soyons logique, pour sortir de se bourbier, il faut d’abord désarmer ce système, je suis convaincu si la kabylie a son autonomie les autres régions suivront, et le mal sera guéri, sans être hypocrite, c’est la réalité, conseil il faut pas avoir peur du changement,

  2. Mr Ferhat,

    Dans cette histoire d’autonomie, tout le monde va y gagner.
    exemples:
    -Les subventions spéciales, les privilèges octroyés à certains hommes d’affaires de la région et puisés dans le trésor public n’auront plus lieu d’être.
    -Le marché de l’emploi va retrouver son équilibre puisque l’emploi de la main d’oeuvre locale va primer. Rappeler-vous le clientelisme qui a poussé les jeunes du Sud à manifester leur colère contre l’inéquité qui prévilégiait les nordistes.
    -Les ressources locales de chaque région autonome vont en premier lieu profiter à ces régions.
    -Plus de problèmes existentiels : qui ont est, on se cherche, statut de la langue française, place de la religion, code civil, légalisation du déshéritage des femmes, polygamie, le voile islamique, … toutes ces questions seraient réglées, car chaque région aura sa chapelle.

    Croyez-moi, le jour de la scission des régions de DZ, sera vécu comme une seconde indépendance-délivrance.

  3. c’est toujours facile de faire le raccourci de séparatiste quand on est incapable de défendre une cause et que l’on voudrait que ce soi d’autres qu’ils le fassent pour vous.
    Ferhat à payé déjà de sa vie 12 années pour la démocratie de l’Algérie sans succès son pragmatisme l’a mené ouvrir la voie de l’autonomie.
    Aux autres régions de faire autant pour contourner ce pouvoir odieux et les retrouvailles ne seront et feront le bonheur des hommes libres.
    monsieur n’attendez pas que d’autres réalisent votre rêve à votre place.
    Que les autres régions d’Algérie fassent autant et cesser au scandale et de dénoncer ceux qui cherchent à se libérer par des moyens pacifiques.
    si je vous ai bien compris, ferhat doit continuer son combat pour satisfaire vos envies.Eh, bien non messieurs ! à vous de défendre vos idées non avec vos claviers mais sur le terrain.

  4. Je suis très heureux de ce débat contradictoire, qui, à coup sur élèvera le niveau tout en le dépassionnant je l’espère.

    En Algérie toute idée nouvelle en dehors des constantes de la nation à savoir islamité et arabité à outrance dérange. Des constantes rageuses et haineuse sur base de nationalisme fascisant ; une religiosité et une arabité qui nourri le fanatisme et la haine des autres. Pourquoi se sentir choqué quand un Algérien déclare son athéisme? On a le droit non seulement à l’athéisme mais aussi au rejet de la religion au rejet d’une langue, mais pour sois, en laissons les autres croire aux moustiques et inventer une langue si ça leur chante.
    Il faut que l’on comprenne enfin que le cerveau d’une personne appartient à la personne qui l’a, et cette personne a le droit d’y mettre les idées qu’elle veut voir de n’en mettre aucune dedans.

    Ce qu’il faut farouchement rejeter c’est que l’on impose aux autres sa croyance sa langue et ces idées aussi généreuses et aussi belles soient-elles.

    Le débat sur l’autonomie de la Kabylie doit rester un débat politique qui ne doit souffrir d’aucun tabou.

    Ferhat à eu le courage politique de se défaire de la culture de l’unicité et du tabou.
    Il dérange, car il sort de la trame.

    Il faut que l’on commence à comprendre en dehors de cette trame imposée et qu’il n y a pas « une » solution pour l’Algérie mais des solutions et à chacun d’envisager la sienne et de la soumettre au débat contradictoire.

    N’oublions pas que nous parlons d’un pays complètement délabré, d’une population appauvrie, d’un régime assassin et du désespoir de l’ensemble de la jeunesse qui ne pense qu’à fuir son pays comme on fuirait un pénitencier et aller se noyer au large pendant que les enfants de ce régime sillonnent le monde en touristes.

    Ce qui doit être choquant c’est la misère et l’ignorance et non la liberté ; c’est le code de la famille qui insulte nos mères, nos sœurs et nos femmes. Donc qui nous insulte tous. C’est l’emprisonnement de personnes arrêtées par la police Algérienne dans la rue alors qu’ils n’observaient pas le jeûne, c’est les amoureux qui se bécotent dans les bosquets que la gendarmerie déniche et arrêtent qui doivent nous choquer.

    On vit très mal en Algérie à cause de dirigeants méprisants qui enseignent le tabou pour mieux nous mener dociles vers des précipices toujours plus profonds, ce sont eux nos ennemis et non les personnes qui font l’effort de réfléchir et d’agir tout en restant intègres.

    Ouvrons tous les débats, que plus rien ne sois tabou.

    Ceci est mon opinion, je ne l’exprime pas pour choquer mais pour exister différemment.

    Je ne l’impose pas aux autres mais j’impose le droit de l’avoir.

    Ciao

  5. y a monsieur nazim,

    votre peur ne justifie en rien le choix de ceux qui ont décidé de se libéré de ce néocolonialisme.
    Que vous le supportiez c’est votre choix mais ne nous demandez pas
    de persister nous ne sommes pas mosochistes à se point.
    nous avons assez donner je crois.
    Autonomie ou pas ,personne ne pourra arrêtez le choix d’un peuple.

    Faites autant si cela vous inspire et surtout ne nous demandez pas de croiser les bras ou de faire à votre ce que souhaitez voir se réaliser.
    Libre à vous d’entreprendre ce qui vous sied.

  6. «  »"Il faut que l’on comprenne enfin que le cerveau d’une personne appartient à la personne qui l’a, et cette personne a le droit d’y mettre les idées qu’elle veut, voire de n’en mettre aucune dedans.( dixit le sculpteur Graine, message 12). »" »

    Des millions d’Allemands ont crie « Heil Hitler », des millions d’Algériens sont entrés en transe ( et sont restés) au stade du 5 juillet, des millions de Rwandais ont tué leurs compatriotes sans état d’âme, des millions et des millions croient en Jésus, Mohamed, Moise… des millions de juifs croient être le peuple « élu »…le cerveau en réalité n’appartient pas a la personne qui l’a. C’est d’ailleurs un gros problème. Si Monsieur Ferhat souhaite la scission, c’est son affaire. Bien que son « idéal » soit séduisant, que propose -t -il de concret ? Un rêve ? une revanche ? un espoir ?… celui peut- être de formater, une fois de plus, le cerveau de millions de citoyens qui ne se reconnaissent dans rien ni personne.

    elMenfi

  7. Monsieur MEHENNI, pourquoi croyez-vous toujours avoir le monopole de la berberité, toute l’Algerie est quelque part berbère et s’il y a bien des gens qui peuvent revendiquer l’amazighité, c’est bien le Constantinois (MASSINISSA et JUGURTHA ne sont -ils pas de Constantine ?) et en plus cette région a aussi beaucoup souffert, alors de grâce, pensons d’abord à construire l’Algérie : une fois la démocratie et la culture démocratique construite, tout le reste est deviendra facile.

  8. Ce genre de débat manque beaucoup dans notre société, c’est pour cela qu’il y a que haine, racisme et ignorance d’une façon bête et méchante contre certains, en général, la majorité se donne le plaisir de casser du Kabyle, je parle en connaissance de cause, car parfois j’interviens sur des forum arabophone, mon dieu, heureusement, qu’il n’y a pas de mesure de haine et que la haine de l’autre ne fait que nous renforcer, sans généraliser.

    Justement, sur le racisme tel qu’il soit, je condamne le pouvoir Algérien de choisir la division du peuple Algérien pour régner, bref ça c’est un autre débat, encore faut avoir le courage de le débattre !!!

    De toute façon, chez nous, chaque un se considère plus légitime que l’autre, donc le MAK ou le système fédéral peut justement répondre à ce problème de frustration, car nous allons tous devenir des acteurs et des maîtres chez nous, c’est super, croyez-moi.

    Qu’est ce qui fait que la France, la grande Bretagne, l’Espagne, l’Allemagne, les USA, le CANADA …. Sont des puissances mondiales et que nous sommes tous prêt à aller vivre chez eux, encore si on arrive à décrocher le VISA, pourquoi ?????

    Tout simplement, parce qu’ils ont des hommes qui ont instaurés des lois adapter au monde et aux conflits qu’ils rencontrent. au fur et à mesure, leurs lois évoluent d’une manière intelligente, il y a que les imbéciles qui ne changent pas.

    AMARA Fatiha

  9. Ferhat je n’ai jamais douté de ton engagement…mais parler d’autonomie dans un pays pris en otage par des gens sans foi ni loi…Leurs techniques de pourrissement et de diabolisation nous ont fais beaucoup de mal…alors vas y molo..Au fait dans ton entourage parle t-on « de la répartition de la rente pétrolière » ?

  10. Il faut arrêter de raconter le mythe de l’Algérie. Ce mythe sert les dirigeants, leurs proches et leurs satellites. La Kabylie est depuis six ans en situation de quasi anarchie. Les Kabyles ont crié sur tous les toits qu’ils sortaient dans la rue pour le bien de l’Algérie et personne n’a répondu à l’appel. Nous n’avons pas les mêmes valeurs, ni le même destin visiblement. Si être algérien consiste à subir et à être solidaire dans la peur nous on vous laisse continuer tout seuls.

1 2 3 4 11

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...