navigation

Bouteflika renonce à partir à New_York 23 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie : Islamisme et terrorisme , trackback

Le président Abdelaziz Bouteflika a annulé sa participation à la conférence des Nations- Unies sur le réchauffement climatique, qui se tiendra au siège de l’ONU à New York et dont les travaux s’ouvrent demain. Les principaux chefs d’Etat de la planète y seront pourtant. C’est ce qu’indique le Soir d’Algérie. 

La situation sécuritaire semble être à l’origine de ce report forcé. Seul un cas de force majeur peut en effet dissuader Bouteflika de prendre part à une conférence classée comme «réunion de haut niveau convoquée par le secrétaire général des Nations-Unies», comme aime à le préciser l’affiche qui annonce cet événement mondial intitulé «Changements climatiques : un défi à relever pour nos dirigeants». On annonce qu’y  prendront part les chefs d’Etat et autres hauts dirigeants de plus de 150 pays. En outre, ce rendez-vous se tient à la veille du débat annuel de l’Assemblée générale de l’ONU qui abordera, entre autres points, la stratégie antiterroriste mondiale.
«D’autres questions, comme celles de la réforme du Conseil de sécurité, de la cohérence à l’échelle du système ou des dialogues interculturels et inter-religieux, seront également au centre des débats», relève-t-on sur le site Web des Nations-Unies. Une feuille de route qui ne peut que motiver le voyage du président de la République qui, depuis son avènement, fait de la présence de l’Algérie sur la scène internationale une priorité. En témoignent ses innombrables déplacements pour tout événement régional, continental ou mondial et ses longs périples et séjours à l’étranger auxquels se sont habitués les Algériens. Si bien qu’aujourd’hui, c’est le fait qu’il reste chez lui, en Algérie cela s’entend, qui surprend.   

Le Matin ( avec Saïda Azzouz – Alger (Le Soir)   

Commentaires»

1 2
  1. Il a surement peu d’un coup d’Etat. Un renversemnt de regime n’est pas a ecarte vu la situation chaotique. Ce brusque REVEIL terroriste n’augure rien de positif. Le match a deja commence et on connaitra le resultat de cette partie sous peu.
    En attendant , le pauvre peuple souffre

  2. Absolument fatah,tous les ingrédients d’un putsch sont réunis,mais c’est la rue qui s’en occupera avec biensur une récupération direct des évenements par ses adversaires,le peuple continuera à souffrir,ça sera le meme systàme mafieux.

  3. Qui sème le vent récolte la tempête.
    A force de draguer les terroristes depuis son accession au pouvoir, il a fini par se transformer lui même en victime.

  4. Il ne faut pas se faire avoir facilement cette fois ci; nous sommes passés par une periode très difficile qui nous aura permis de comprendre plus ou moins les tenants et les aboutissants d’une situation kafkaienne.
    La situation ne doit plus etre récuperée par quiconque sauf le peuple et uniquement le peuple à travers des representants dignement élus.
    Les hyenes seront toujours là : FLN,Bouteflika,DRS,Les islamistes,les services etrangers……
    Les enjeux sont tres importants pour notre avenir alors réagissons intellgemment cette fois ci car cette fois ci nous avons mûri et nous savons ce que nous voulons : nous la majorité

  5. bj,
    bouteflika a peur, il a peur d’un autre 11 septembre imaginer un peu un kamikaze qui se fait exploser en plein reunion du conseil de securite ..ah!vous allez me dire impossible avec les americains..eh bien c’est fort possible , si boutef ne part pas c’est que les services de renseignement algeriens sont au courant de qlq choses qui va se passer.. abon entendeur salut.

  6. boutef a peur.je l’ai entendu une fois dire,que s’il avait 20 ans il aurait rejoint les terroristes, exactement, il serait monté à la montagne (yatlaa ledjbel). Et bien, il avait 20 ans et il n’est pas monte ; il est resté ‘coince’ à Oujda. Le tango de Batna lui a foutu une trouille sans pareille. il croyais qu’ il pouvait sacrifier le peuple et que lui est au dessus de la mêlée.Et voila,la peur l’a rejoint et il va plus sortir.
    ih ya li yatlaa lejbel ihh.

  7. Bonjour,
    Je ne comprends pas les réactions des internautes algériens… Certes Bouteflika ce n’est pas la panacée mais l’Algérie sort d’un sacré bourbier !!! Enfin l’Algérie redevient visible et présente sur la scène internationale et entame son réveil économique… effectivement il reste beaucoup de « pain sur la planche » il faudra beaucoup de volonté, d’acharnement et de courage pour y arriver avec ou sans Bouteflika mais encore faut-t-il que les Algériens en prennent conscience et se mettent au travail ! Cessons d’être égoïstes et personnels ! Regroupons les forces vives Algériennes pour remettre notre pays debout et enfin entamons une auto-critique positive afin de faire avancer la Nation !

  8. Bjr,
    Bouteflika ne veut pas se rendre au USA pour trois raisons au moins. La première c’est que son état de santé est en constante dégradation. La deuxième c’est qu’il y aura au menu des palabres onusiennes la question du terrorisme. Lui qui entonne à tout-va le refrain du retour de la paix, doit s’expliquer devant ses pairs de la recrudescence des attentats terroristes. En outre alors que tout le monde met le doigt sur l’implication d’El Qaida dans les attentats kamikazes, la rhétorique officielle s’acharne sur une prétendue main étrangère. Des explications lui seraient demandées. En troisième lieu la raison qui a amené Boutef a grillé le cénacle onusien est la question du nucléaire iranien. Alors que le président iranien est déclaré personna non grata de par le monde, l’Algérie de Bouteflika lui déroule le pais en rouge. Il ne manquera pas d’être interpelé à ce sujet. Et la logique voudrait que lui qui reçoit Ahmadenijad en fanfare à Alger, doit lui apporter son soutien au sein de l’ONU au risque de se mettre sur le dos américains et français. C’est pour vous dire combien l’Algérie aura à gagner à se donner un autre président.

  9. Dear Nadia,

    L’Algerie reapparait sur la scène internationale parceque le baril est à 80 dollars et non grace à Boutef,et IL N’Y A TOUJOURS PAS DE PAIN SUR LA PLANCHE,du moins pas celle du peuple !

  10. Chère Algérienne,
    Je crains que vous m’ayez mal compris car je précisais dans mon mail « avec ou sans Bouteflika… » les Algériens doivent se prendre en main ! et par « Pain sur la planche » (il s’agit d’une expression à prendre au second degré…), il fallait comprendre qu’il y a encore beaucoup de travail à faire aussi bien par nos gouvernants que nous Peuple… Apprenons à devenir adulte et à ne compter que sur nous (sous entendu le Peuple Algérien qui par le passe l’a plus que prouvé !!!)… Je pense que l’Algérie peut se mettre en avant autrement qu’avec son pétrole et son gaz et croyez-moi c’est possible… Ceci n’est pas une chimère.

1 2

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...