navigation

Bouteflika renonce à partir à New_York 23 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie : Islamisme et terrorisme , trackback

Le président Abdelaziz Bouteflika a annulé sa participation à la conférence des Nations- Unies sur le réchauffement climatique, qui se tiendra au siège de l’ONU à New York et dont les travaux s’ouvrent demain. Les principaux chefs d’Etat de la planète y seront pourtant. C’est ce qu’indique le Soir d’Algérie. 

La situation sécuritaire semble être à l’origine de ce report forcé. Seul un cas de force majeur peut en effet dissuader Bouteflika de prendre part à une conférence classée comme «réunion de haut niveau convoquée par le secrétaire général des Nations-Unies», comme aime à le préciser l’affiche qui annonce cet événement mondial intitulé «Changements climatiques : un défi à relever pour nos dirigeants». On annonce qu’y  prendront part les chefs d’Etat et autres hauts dirigeants de plus de 150 pays. En outre, ce rendez-vous se tient à la veille du débat annuel de l’Assemblée générale de l’ONU qui abordera, entre autres points, la stratégie antiterroriste mondiale.
«D’autres questions, comme celles de la réforme du Conseil de sécurité, de la cohérence à l’échelle du système ou des dialogues interculturels et inter-religieux, seront également au centre des débats», relève-t-on sur le site Web des Nations-Unies. Une feuille de route qui ne peut que motiver le voyage du président de la République qui, depuis son avènement, fait de la présence de l’Algérie sur la scène internationale une priorité. En témoignent ses innombrables déplacements pour tout événement régional, continental ou mondial et ses longs périples et séjours à l’étranger auxquels se sont habitués les Algériens. Si bien qu’aujourd’hui, c’est le fait qu’il reste chez lui, en Algérie cela s’entend, qui surprend.   

Le Matin ( avec Saïda Azzouz – Alger (Le Soir)   

Commentaires»

1 2
  1. Algerienne,

    Ta pertinence est percutante (pardon pour la lourdeur de mon expression).

    Le prix du baril monte, « nos » poches enflent et nous donnent de l’appétit. Nos fournisseurs sont contents de notre appétit et nous remplissent le ventre de denrées dont le prix est déterminé par la valeur de leur savoir, la valeur de leur travail ET aussi par le prix du baril la hausse.

    Le prix du baril baisse, « nos » poches rétrécissent. Mais l’appétit reste tel quel. Nos fournisseurs sont contents de notre appétit et nous remplissent le ventre de denrées dont le prix INCHANGÉ est déterminé par la valeur de leur savoir, la valeur de leur travail ET aussi par le prix du baril à la baisse.
    Et nous? On s’entretue pour que les poches restent enflées pour certains et rétrécie pour les autres toujours les plus nombreux et souvent les mêmes ; en attendant la prochaine hausse du baril (s’il nous en reste encore) qui provoquera une hausse des denrées.
    quel cauchemar sans fin!
    Pourquoi?

  2. Bouteflika, qui d’habitude ne rate aucune occasion, pour se montrer, s’il rate ce rendez vous planétaire, ça veut dire qu’il y a anguille sous roche. Je ne dirais pas qu’il a peur d’un coup d’état, car, les mafieux et corrompus généraux, qui détiennent le vrai pouvoir, n’oseront pas franchir le rubicon. Ils sont déjà sous surveillance, et les coups d’état, ne sont plus tolérés.
    Pour moi, la situation, est beaucoup plus dramatique, et le pouvoir est aux abois. Tous les indicateurs sont au rouge, malgré un prix de baril de pétrole au plus haut.
    Quant au retour de l’Algérie sur la scène internationale, et avec tout le respect que j’ai pour les gens porteurs de cette opinion, je dirai que c’est une grande fumisterie du clan présidentiel. La voix de l’Algérie, qui a été jadis la mecque des opprimés, n’est plus entendu.
    Le système de Bouteflika, qui a voulu, gérer le pays avec les généraux corrompus (qu’ils l’ont intronisé en Avril 1999), et draguer les terroristes islamistes, est en faillite générale et totale.
    Seule, un large rassemblant, des démocrates, patriotiques et républicains, est en mesure de sauver notre pays de l’impasse.
    Merci aux modérateurs de supprimer, comme d’habitude mes messages. On critique, à juste titre d’ailleurs, la censure qui sévit en Algérie, mais, on s’embarrasse pas de la pratiquer ici.
    Saha ftourekoum
    Salam

  3. Chère Nadia,

    « Le pain sur la planche » dans ma phrase doit être pris au troisième degré.

    Que voulez vous attendre d’un peuple qui ne prend pas conscience qu’il est brimé,ecrasé,affamé pour la seule raison que l’école a fait en sorte qu’il n’ait aucune élite.
    La seule élite qu’on avait s’est exilée.
    Ceux qui sont restés se sont mis des œillères pour ne pas voir.

    Le changement ne peut se faire que d’en bas,il doit absolument se faire dans les deux sens,l’un stimulant l’autre.

    Dans toutes les administrations de ce pays c’est le « benia3misme » qui prime,c’est « t’es avec ou contre moi » mais jamais Pour l’Algérie,Pour le Peuple,Pour la justice.
    C’est petit à vous en donnez la nausée.

  4. Bouteflika doit avoir ses raisons pour ne peut pas s etre presenté a une telle réunion et je pense que c’est pour des raisons sécuritaires moi je tiens a denoncer tous ceux qui passent leur temps a denoncer la situation en algerie passait plutot votre temps a trouver des solutions regardez plutot le maroc eux ils attirent les entreprises etrangeres s occupe de la propreté de leurs rues ils ont fait de leurs pays un etat dans lequel il fait bon de vivre la qualite de vie est meilleur que chez nous alors qu il n ont meme pas le quart de notre potentiel j en appelle a la conscience de chaque algerien il est nécessaire de faire une auto critique de laver notre linge sale en famille il ya des compétences creeons plutot des entreprises attirons les touristes nous avons 1200 km de cotes ,chaque algerien a son niveau peut apporter sa pierre a l edifice les emigrés peuvent apporter les capitaux et le savoir faire acquis en europe O ALGERIENS IL EST TEMPS DE RETROUSSER NOS MANCHES, TRAVAILLONS DURES, EXPORTONS COMME JADIS DU BLE ,UN NOUVEL AVENIR EN ALGERIE C EST POSSIBLE

  5. bjr,
    c’est grâce au pétrole que l’Algérie arrive a s’en sortir.
    avec un baril a 80 dollars même yamaha du CRBelcourt peut faire ce que Bouteflika a fait.

    saha ftourkoum

  6. monsieur MOUHED,

    Arrêtez de rêver !

    Je suis un jeune émigré qui voulait soit disant « NIF le nez de la discorde » investir en Algerie j’ai passé un mois à faire les va et vient de chez moi à la wilaya, de la wilaya vers chez moi etc… durant un mois je n’ai pas pu déposer mon dossier et vous croyez que les Algériens ne travaillent pas dure.
    Qui a dit que le peuple algérien est fainéant.

    il faut Faire la différence entre le système archaïque en place et le peuple, il n y a aucune relation qui lie les deux.

    Malheureusement l’administration joue le jeu du pouvoir du clanisme à l’échelle de RICHTER. les passe droit la CHIPPA lahzig et tout le reste .

    Vous croyez qu’il n y a de gens qui ont essayer d’investir et de créer des richesses des postes d’emploi? malheureusement, ils ont laissés des plumes .

    ça pour vous dire ce n’est pas les volontés qui manquent mais le climat malsain du pouvoir et des islamistes qui bloquent tout le peuple.

    Avec la benédiction de dieu tout rentrera dans l’ordre avec la fin du pétrole.

  7. voyez-vous boutef à l’âge de 20 ans prendre les armes?
    une mauvaise blague ou quoi?……
    La guerre d’algérie n’était-elle pas un combat noble pour prendre les armes?
    Comme il serait intéressant de savoir pourquoi il s’est éclipsé durant cette période.
    Il est vrai que chez les vendeurs de vent les mots n’ont aucun sens dèslors ils animent la galerie qui croit au père noêl.
    boutef est complice est resposable avec ces corrompus sans foi ni loi,il n’égalera jamais le vrai patriote intégre MONSIEUR,BOUDIAF.

  8. Nadia, votre optimisme ne me paraît pas réaliste.
    Je n’ai vu, je ne vois autour de moi, professionnellement s’entend, que paresse, égoisme, tentation matérielle permanente, incompétence, instrumentalisation des postes à tous les niveaux, népotisme systémique, inculture, harcèlement « soft » , incurie, attentisme (en attente d’une fiche de paie, d’une prime, d’un « remboursement » de frais de médicaments, d’une nouveauté des oeuvres sociales, d’une promotion pourtant non méritée…).
    Je ne dirais pas qu’il y a pas beaucoup à faire mais plutôt que tout est à faire.
    Lotfi

  9. Lotfi,

    Vous avez très bien resumé l’ambiance professionnelle dans laquelle je me trouve egalement.
    Une entreprise ne peut etre que le reflet de ceux qui la dirigent,si le « chef » se plie à la corruption,tout le monde fait pareil.

    Donnez l’exemple par un comportement integre c’est la seule manière de reveiller la masse.

    Chez nous,dès que quelqu’un est integre et incorruptible (il n’est pas avec eux,il ne veut pas gouter,ne veut pas cotionner) on le met au placard.

    C’est honteux d’etre honnete en Algerie,voilà l’echelle des valeurs dans ce pays.

    Vous n’adherez pas,vous etes consideré comme debile ou dangereux car vous pourriez empecher la machine de continuer son massacre,la seule solution c’est de vous museler au plus vite.

    Ecoeurant !

1 2

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...