navigation

Chakib Khelil liquide BRC et disperse son personnel 23 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , trackback

Le tribunal militaire de Blida jugera l’affaire BRC fin octobre

Selon El Khabar, le tribunal militaire de Blida siègera à huis clos avant le fin octobre pour juger les inculpés dans l’affaire de la société mixte algéro-américain « Brown & Root Condor », dont la dissolution vient d’être arrêtée et le personnel réparti sur les filiales et départements de Sonatrach. La justice algérienne remontera-t-elle jusqu’au sommet de la chaîne des responsabilités dans ce nouveau  scandale où se mêlent corruption et forfaiture ou bien fera–t-elle un exemple de quelques lampistes ? 

Selon le journal El Khabar qui cite « une source bien informée » dans son édition datée du samedi 22 septembre,  la dissolution de la société mixte algéro-américaine (Sonatrach- halliburton) « Brown & Root Condor », BRC,  a été arrêtée mercredi 19 septembre, sur ordre de Sonatrach, lors  d’une assemblée générale extraordinaire supervisée par le conseil d’administration de « BRC ».  Le président directeur général en poste de la compagnie a été désigné en qualité de  liquidateur. En attendant l’examen du dossier BRC par la justice, il aurait été également décidé de répartir les  1200 employés algériens sur les services de Sonatrach.  Concernant l’instruction judiciaire de l’affaire BRC, dans laquelle sont poursuivis, l ex-directeur général de BRC en Algérie, un certain Ould Kaddour, très proche des Bouteflika et de Chakib Khelil, le propriétaire de deux agences d’assurances, deux officiers des renseignements, un lieutenant et un lieutenant colonel, accusés d’atteinte à la sécurité de l’Etat et espionnage, le journal  rapporte que le tribunal militaire de Blida en charge du dossier a  achevé son enquête et  que les accusés vont comparaître avant la fin octobre. En précisant que le procès se déroulera à huis clos. BRC dont la mission d’origine est l’engineering pétrolier s’est transformée, depuis l’arrivée de Chakib Khelil à la tête du ministère de l’Energie, en pompe à fric au détriment de Sonatrach et au bénéfice de quelques individus.  l’Inspection générale des finances (IGF), qui a enquêté a constaté que Sonatrach a confié 27 projets à BRC pour un montant global de 7300 milliards de centimes sans avis d’appel d’offres, par le seul gré à gré, en violation de la réglementation des marchés publics. Pour toute défense, le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil n’avait rien trouvé de mieux que de contester le rôle  et les capacités d’évaluation de cette institution. La Justice militaire  ira-t-elle jusqu’au bout de la chaîne des responsabilités dans ce  nouveau scandale politico-financier ? Le Matin 

Commentaires»

1 2 3
  1. en reponse à :djamel écrit:
    23 septembre, 2007 at 11:52
    « il espionnait au profit de boutef! soyez un peu intelligent!!!! BRC est une création de chekib khellil! l’homme de main de boutef! et les américains pour qui Boutef a conçu une nouvelle loi sur les hydrocarbures sur mesure pour arracher un second mandat à la présidence!! quand nous réveillerrons nous????,,,,,,, »

    BRC est une charge creuse en tandem en ce qui concerne sa création .
    Pour ce qui est de la nouvelle loi sur les hydrocarbures , sache que ce ne sont pas les nains qui l’ont écrite mais des anglo-saxons quelques mois avant l’arrivée du Messie . Ould-Kaddour et 3 autres n’ont servi que de coursiers entre Londres et Alger , chacun a été recompensé selon son devouement .
    Pour etre honnete il faut reconnaitre que le Messie a émis quelques reserves sur le draft de cette loi ( en 1998 ) mais l’oncle Samy a eu le dernier mot . Celui qui a foutu en l’air cette loi c’est Hugo Chavez .
    Ensuite le fusible Ould-Kaddour a sauté car il y a encore des HOMMES en Algérie , d’autres suivront parmi ceux qui ont suivi ses conseils en faisant appel aux sous-traitants de BRC dans des projets de hautes technologie actuellement en panne ( mais payé ).

  2. je crois que BRC a ete cree avant l’arrivee de khalil

  3. l affaire de BRC est plus compliquee,l intention a l’epoque etait de cree une entreprise d’engineering (pour un pays serieux il le faut!)capable de faire profiter l’industrie algerienne des investissement petrolier concenties par les companies dans le cadre de la loi ghozali bref a l’epoque SH a encouragee cette entreprise a travailler et recruter des ingenieurs ouldkaddour avait une vision respectable ,depuis l arrivee de khalil il a ete infecter (abdou a eliminer tous les gens competents de SH grace hameche )il s’est permis avec khalil de nommer meme les vices presidents de SH ,la majorite des cadres superieurs installes par abdou sont de binationaux qui gerent nos milliards!!!
    boutef je crois ce qui l’interresse c est de trouver l’argent pour la compagne electrorale;
    enfin actuellement tous les cadres competents sont entraines de fuire le pays je me demande comment faire pour rattraper le coup je crois que c est trops tards dommage

  4. bonjour à tous.

    BRC a été crée en 1994 par cetains generaux.

  5. Cette affaire BRC relève purement et simplement d’une sémantique réelle de corruption et de malversation.
    Les propos de CHEKIB KHELIL qui consistent à trouver des issues échappatoires sont un tissu d’âneries et d’insultes à l’égard du peuple Algérien ,il doit être ester en justice

  6. si djamel, BRC existait avant Chakib khelil soyez plus sérieux

  7. slt, meme la Cour des comptes a fait des constats accablants au sujet de BRC mais sans aucune suite.

  8. C’est le crime(économique) qui nous intéresse et non la date de fabrication de l’arme du crime(brc).

  9. En réponse à :
    L’autre-Mohamed écrit:
     » C’est le crime (économique) qui nous intéresse et non la date de fabrication de l’arme du crime (brc). »

    Dans ce cas de figure la date de fabrication de l’arme du crime est importante car elle permet de classer ce crime sous le caractére  » crime avec premeditation  » ou  » crime d’opportunité  » .
    Je m’explique dans le cas :
    * de la vente des bijoux de famille (SNS,CNAN ,CPA,ENIEM etc..) ce sont des crimes d’opportunité car les types profitent d’une situation existante et essaient d’en tirer profit .
    * et pour BRC c’est avec préméditation car cette boite a été crée pour en tirer profit et accessoirement servir à d’autres fins au profit de tiers étranger .

    Car dans BRC le principal acteur Halliburton est à la fois juge et partie , comment rester neutre dans un projet quand ta maison mére US ou anglaise est active dans les appels d’offres .
    Un joint-venture avec un cabinet d’enginering independant aurait été plus honnete . Je passe sous silence les autres aspects du problème . En tout cas Ould-Kaddour est à fusiller lui et ses complices car ils ne sont pas des figurants mais des traitres agissant en connaissance de cause .

  10. cynique et froid ,voila ce qu’est chakib khellil.c’est un animal a sang froid que seul emeut la vue des dollards et le pouvoir .rassuré par une impunite tout azimuth il agit a visage decouvert en narguant le pays et sa population qu’il tient dans un profond mepris et bien adossé a ses convictions ,il est sur d’etre un homme d’une exceptionnelle intelligence et qu’il peut à ce titre se jouer des algeriens eternellement .monsieur le ministre,il existe une justice en ce bas monde qui prend des forme et des expressions tres divers ,vous en saurez un jour prochain les premiers temoignages.rappelez vous ,la justice existe.

1 2 3

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...