navigation

Chakib Khelil liquide BRC et disperse son personnel 23 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , trackback

Le tribunal militaire de Blida jugera l’affaire BRC fin octobre

Selon El Khabar, le tribunal militaire de Blida siègera à huis clos avant le fin octobre pour juger les inculpés dans l’affaire de la société mixte algéro-américain « Brown & Root Condor », dont la dissolution vient d’être arrêtée et le personnel réparti sur les filiales et départements de Sonatrach. La justice algérienne remontera-t-elle jusqu’au sommet de la chaîne des responsabilités dans ce nouveau  scandale où se mêlent corruption et forfaiture ou bien fera–t-elle un exemple de quelques lampistes ? 

Selon le journal El Khabar qui cite « une source bien informée » dans son édition datée du samedi 22 septembre,  la dissolution de la société mixte algéro-américaine (Sonatrach- halliburton) « Brown & Root Condor », BRC,  a été arrêtée mercredi 19 septembre, sur ordre de Sonatrach, lors  d’une assemblée générale extraordinaire supervisée par le conseil d’administration de « BRC ».  Le président directeur général en poste de la compagnie a été désigné en qualité de  liquidateur. En attendant l’examen du dossier BRC par la justice, il aurait été également décidé de répartir les  1200 employés algériens sur les services de Sonatrach.  Concernant l’instruction judiciaire de l’affaire BRC, dans laquelle sont poursuivis, l ex-directeur général de BRC en Algérie, un certain Ould Kaddour, très proche des Bouteflika et de Chakib Khelil, le propriétaire de deux agences d’assurances, deux officiers des renseignements, un lieutenant et un lieutenant colonel, accusés d’atteinte à la sécurité de l’Etat et espionnage, le journal  rapporte que le tribunal militaire de Blida en charge du dossier a  achevé son enquête et  que les accusés vont comparaître avant la fin octobre. En précisant que le procès se déroulera à huis clos. BRC dont la mission d’origine est l’engineering pétrolier s’est transformée, depuis l’arrivée de Chakib Khelil à la tête du ministère de l’Energie, en pompe à fric au détriment de Sonatrach et au bénéfice de quelques individus.  l’Inspection générale des finances (IGF), qui a enquêté a constaté que Sonatrach a confié 27 projets à BRC pour un montant global de 7300 milliards de centimes sans avis d’appel d’offres, par le seul gré à gré, en violation de la réglementation des marchés publics. Pour toute défense, le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil n’avait rien trouvé de mieux que de contester le rôle  et les capacités d’évaluation de cette institution. La Justice militaire  ira-t-elle jusqu’au bout de la chaîne des responsabilités dans ce  nouveau scandale politico-financier ? Le Matin 

Commentaires»

1 2 3
  1. pauvre naif que vous êtes je vous assure que tous ce qui se dit sur brc est faut c’est une chance que notre systeme pourri a eliminer afin de sauvgarder leur interret personnel comment expliquer vous d’une part ils ont decider de dissoudre brc est d’une autre part ils donnesnt des mega projet (projet de skida) a leur actionnaire Nº1 qui est KBR vous ne voyer pas aussi loin que le bout de votre nez s’il y’a quelqu’un de corrampu il n’existe qu’un seul c’est bien boutef

  2. en reponse à BRCISTE .

    C’est toi qui est naif mon ami , BRC a été dissoute car l’oncle Sam à travers K&B sont fatigués et affolés devant le manque de professionalisme et de discretion de la partie algérienne ( avidité , manque de discretion , mélange des genres ) . Maintenant nous revenons à un schéma classique du fait que Halliburton a demenagé son siége social à Dubai . K&B s’en mets plein les poches et les fréres touchent leur comm MAIS sans s’ingérer dans la gestion et provoquer des scandales à repetition à cause de luttes de clan .

  3. tout d’abords je tiens a preciser que chakib khalil n’est pas a l’origine de la creation BRC il est loin de penser a cree un bureau d’engineering algerien il prefere faire travailler KBR and co,mais il a utiliser un ce qu’il avait trouver pour ces besoins inavoues (abdou aussi a profiter de l’occasion pour faire de SH sa servante,en fait a un certains moment ils partageaient les memes interets bref),cette association CK et abdou commencee a connaitre des problemes avec le projet BLOC208 où abdou user de son influence (au service de KBR)pour avoir le marcher en gre a gre (meme chose avec LITWIN)a cette epoque khalil a proceder a des changement strategique au niveau des structures de SH(eliminer tout personne qui risque de s’opposee au transactions douteuses)mais au fait c’etait de debut de la fin d’un systeme ,SONATRACH est devenue une petite servante pour le groupe abdou,chakib,hameche….
    leurs appetit commencer a prendre des allures indescriptibles(parfois de l’arrogance),je ne sais par quel miracle tout a basculer (je me pose la question jusqu’a ce jours ne me dites surtout pas les services ou boutef parceque j’y crois pas un instant ) mais le fait est la! suite demain
    bon vent!

  4. c pour ca on est classé 99eme sur l’ndice de perception de la corruption de transparency international mais on fera mieux la prochain fois 180eme

  5. avant la création de BRC c’était Condor,dont Abdou est le PDG .le besoin de s’associe a un bureau d’engineering international était indispensable vue le manque d’expérience des algériens dans ce domaine,en premier lieu JGC( Japan Gas Corporation) était sollicitée pour un joint venture avec condor, les japonais refuse cette approche (il faut reconnaitre leur franchise et leur vision),ensuite Brown&Root jetait approchée (a l’epoque Kellog ne faisait pas partie du groupe)et dick cheney n’etait pas dans les affaires,donc une fois l’alliance confirmee devenue BRC (brown&root condor), des réalisation ont ete effectuer par cette boite y avait beaucoup d’ingenieur qui ont ete formes grace a cette societe,(la majorite ne sont plus revenus au pays après des séjours a l’etranger)donc BRC commencait a prendre de l’importance avec elle ABDOU biensure,a un certain moment personne n’oserai immaginer BRC sans abdou meme les americain ,c’est la le grand probleme,c’etait pourtant une filiale de SH,croyer moi meme le ministre de l’epoque ne pouvait le remplacer,il y avait une superpuissance derriere,alors abdou commençait a voire grand,mais malgré tout SH avait un controle et ne permettait pas certain depassements,jusqu’au moment ou boutef est venu au pouvoir,la le regionalisme a commencer a se propager dans les institution y compris SH(je vous rappele ABDOU est d’origine kabyl mais nee a telemcen)donc ayant cette double nationalite il a su jouer sur les deux tableaux,et biensure faire de SH ce que j’oserai pas dire ici;
    la suite demain
    bon vent!

  6. Kilou,Bonjour.
    Vous semblez être au parfum.
    Es ce que SH a passé des marches de gré à gré avec BRC?
    C’est qui les partenaires étrangers de BRC?
    Cordialement

  7. bonjour mohamed

    effectivement SH a passe des marche gré à gré je ne citerais que les plus important:
    BLOC 208 : mega projet qui a été accorder a BRC/kbr , d’ailleurs il lui a été retirer (au moment où le scandale BRC commencer a éclater) puisque sont prix a frôlé les 5 milliards$ , KBR a usée de son lobbyings auprès de chakib pour l ‘avoir,
    RhoudNouss : projet qui lui a été accorder gré à gré avec comme sous traitant principale LITWIN dans ce cas particulier le rôle BRC est une boite au lettre , projet qui connaît bien sur beaucoup de problème (au moment où le scandale éclate à travers la presse).
    beaucoup de petit projet tel que cantine, piscine, 2tours sont accordes en gré à gré par un certain Hameche qui gèrent ce genre de projet puisqu’il a beaucoup d’expériences dans ce domaine surtout lors de son passage au affaires étrangères pour la rénovation de notre ambassade au maroc (trafiquant de premier rang!!!)
    pour les partenaires:
    KBR ne s’intéresse qu’aux projet important donc les gros calibre.

    LITWIN-ECOLAIR-PETROFAC – les turc – pour les petit projet tout dépend des intérêts, on ne peut pas dire des partenaires , je préfère qualifier ça d’association pour un objectif précis (faire des coups est disparaître !)
    bon vent

  8. on ne pourra jamais mesurer l’ampleur des degats causes par cette bande sans connaitre exactement le role d’une societe d’engineering dans l’economie d’un pays.
    tout d’abords un pays qui aspire a un devellopement industriel doit investire,cet investissement doit etre optimiser cad la maitrise des couts d’investissement est la cle du devellopement,pour assurer cette optimisation les societe d’engineering devellope des etudes où les ingenieurs de haut niveaux sont un pivot incontournable puisque leurs idees font utilises pour rentabiliser les investissements au maximum et augmenter les benefices,de plus le choix des produits utilises peut faire tourner l’economis local telque les entreprises de construction GTP/ETTERKIB/ECM… qui font travailler beaucoup
    de monde par consequent absorbe le chomage,cete dynamique peut s’etendre au dela des frontiere cad travailler pour des marcher etranger tout en utilisons la mains d’oeuvre local c’est ca faire du devellopement industriel pas l’inverse ,le role donc du bureau d’engineering est de respecter les couts les delais et la qualite du travail.
    au debut BRC avait cette vision ,qui a mon sens respectable mais le jours ou elle a commencee a sous-traitee les etudes en d’autre terme elle fesait du trabendisme ,c’etait la signature de son arret de mort,elle n’a plus aucne raison d’existee.
    en gros d’autres societe d’engineering ont ete cree avant BRC dont ENEP mais par hasard aucune n’a pu se develloper parceque le jours où en algerie on connaitra les vrai prix d’un investissement la coruption ne pourra existee.
    on ne peut lutter contre la corruption que par le savoir la competence doit etre le seul critere de choix,ce n’est pas le cas aujourd’hui l’elite algerienne est marginalisee,si je prends le cas SH le regionalisme fait ravage le systeme se preserve par alliance tribales où les valeures universelles n’ont pas lieu,je ne comprends toujours pas comment les services de securite sont reste immobiles devant ces derives ,qui font perdre a l’algerie des milliards???
    comment on ose dire pourquoi il ya terrorisme ,pourquoi les cadres algeriens quittent le pays c’est ca le vrai desastre cause par cette bande de maffieux dommage!
    allez bon vent

  9. réponse à monsieur Kilou
    vous écrivez que l’ENEP entre autre n’a pas pu se développer, moi je dirai qu’on ne lui a pas donner l’occasion de se développer pour preuve la rénovation des GNL a été réaliser sans la participation de celle-ci .
    La ou je suis d’accord avec vous c’est qu »on préfère une société étrangère pour ce que vous savez.

1 2 3

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...