navigation

La preuve que le système politique est dépassé 24 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie : analyses et polémiques , trackback

Le monde scolaire va connaître une longue crise. Mais rien ne se serait passé si le régime avait réalisé que l’Algérie avait changé, qu’elle ne l’écoutait plus, et que, surtout, il ne la représentait plus. La tension très dure qui va s’installer dans l’école indique, à elle seule, que le système politique est dépassé : comment, en effet, s’entêter à ne « négocier » qu’avec l’UGTA , le syndicat proche du pouvoir et qui ne représente plus grand-chose, et exclure des pourparlers les syndicats autonomes qui sont majoritairement implantés dans l’enseignement ? Le caprice de Bouteflika va coûter cher : il n’aime pas les syndicats autonomes, il va en devoir payer le prix : une crise dure et probablement une longue grève.   

« C’était prévisible ! » conclut l’éditorialiste du Quotidien d’Oran qui note que la « question était inévitable dès lors qu’un syndicat était intronisé par décision politique le représentant exclusif de tous les fonctionnaires ». Pour le journal, « la seule manière d’atténuer le ressentiment des syndicats bannis aurait été que la négociation bénéficie d’un minimum de transparence et débouche sur un accord inattaquable. La transparence du processus de négociation aurait permis une sorte de « participation à distance » des autonomes. Cela n’a pas été le cas. Les choses se sont déroulées dans un aparté total et le résultat n’est guère réjouissant, aux yeux des syndicats. » 

Mais cela, un pouvoir qui vit encore dans la nostalgie des années 60 ne peut pas le comprendre. 

 

Le Matin 

 

Commentaires»

1 2
  1. Depuis quand ce pouvoir d’un autre temps sait-il ce qu’est la transparence et la négociation en dehors de l’ugta sa filiale doctrinaire?
    Seul un bras de faire sans concession fera plié ces autistes même si le prix à payer sera lourd pour ce pays.
    mais on ne peut faire d’omelette sans casser les oeufs .les vrais responsables devront payer leur entêtement.
    Courage et soutien aux syndicats indépendants.brisez les chaines qui vous enchainent!

  2. quand je lis cette article,j’ai comme un pressentiment ,
    celui de comprendre le regret d’un non accord état – enseignant!
    m. le rédacteur, ce qu’il faudrait, c’est une paralysie général du pays jusqu’au départ de tout ce pouvoir !!

    Je rêve d’un jour où mon pays renaitras de ses cendres, où l’ALGERIE seras le fer de lance du continent Africain et ou nous serons courtisé par toute les grandes puissances !

    ce pays que nous jalousent encore les pieds noirs !!

    K2R

  3. nous sommes prêts à tout pour chasser définitivement ces traitres du pouvoir,la rue doit bouger maintenant,et c’est pas celui qui a dilapidé l’argent des caisses sociales qui va plaider notre cause, ces charognards doivent maintenant partir ,il est temps et tout le monde est prêt pour la grande bataille.

  4. La grande bataille d’Alger?.Alger liberée des squateurs du pouvoir?.Pour ça il faudrait que tous les syndicats de tous corps confondu s’allient à celui des enseignants.Nos revendications ne doivent pas être que salariale.
    Un autre 5 Octobre avec c’est face au chars…des centaines de morts ensuite « couvre feu ».Passer de force c’est parler leur langage de violence,à chaque fois qu’un homme leur a barré la route ils l’ont abattu de sang froid.

    Pourquoi n’avons nous pas le droit de grève et le droit de manifester !!!

  5. le seul moyen pour chasser la dictature et donner espoir a notre peuple il faut une grève illimitée et generale

  6. et oui ;peut on trouver mieux qu’un interlocuteur comme SIDI SAID ? Quelqu’un qui a son ventre plein de foins et par conséquent il a peur de se brûler et s’éloigne de la moindre etincelle ;alors il applaudit n’importe quoi et il a le culot d’envoyer une lettre de remerciement au président de la republique .
    l’équation est simple .le système est fait d’ignorants , le président n’a pas eu son bac et il porte cette blessure en lui et c ‘est pourquoi qu’il méprise l’élite de ce pays .
    a t il écouté le cri de détresse du CNES L’IMPLORANT DE REVOIR LA GRILLE DE SALAIRE avant de parapher le document ??!!!!
    quelqu’un d’illettré ne saura jamais apprécier la science à sa juste valeur et c ‘est pourquoi il faut se battre bec et ongle pour faire immerger à nouveau la classe moyenne et l’élite.

  7. les combats determinants et bien definis se precisent de jour en jour .c’est une veritable revendication citoyenne qui prend forme petit à petit.nous ne pourrons pas faire l’economie d’un affrontement avec les forces du mal il y va de la survie de la nation.il existe un veritable reveil de la conscience citoyenne des algeriennes et de algeriens,et cela semble irrepresible.l’heure des comptes a t’elle sonné?

  8. à algérienne , tu as tout à fait raison , mais tu oublie une chose : le peuple n’ a JAMAIS AU GRAND JAMAIS etais unis !
    le proverbe dit : l’union fait la force ! ( afous gue-fous !)
    tant que le peuple ne l’aurat pas compris rien ne changeras .

  9. Souhaitons que ce soit un mal pour le bien de l’algérie.
    Est-ce la goutte qui va faire déborder le vase?
    Il serait peut-être temps de prendre le train en marche de la mondialisation de la démocratie?
    Tous au combat!!!

  10. Le pire ennemi de l’Algérie ayant comme objectif de couler ce pays n’aurait pu faire pire .Quand va s’arrêter votre voracité ?Vous êtes à ce point insatiable ! Depuis 45 ans que vous vous servez , faudrait il que ce soit encore le tour de vos enfants puis petits enfants comme pour la famille dite révolutionnaire :moudhahides puis enfants de moudhahides en attendant leurs petits enfants et ceux des chouhadas qui ont fait se retourner les corps de leurs parents dans leurs tombes . Alors que les algériens tombent comme des mouches (sous les balles des terroristes ou emportés par les eaux des crues d’oueds sinon que leurs embarcations de fortune aient coulées,Mr le coordinateur de l’action gouvernementale ou représentant permanent de l’Iran en Algérie dans un accoutrement dont on a beau chercher l’origine accompagné des walis de l’ouest algérien et de certains ministres assiste pour quelques jours à un symposium sur l’Islam .Alors que le pays a besoin d’être géré ,serait ce une autre forme de « salat el-istiska) nouvelle invention de Mr Belkhadem pour une bonne gouvernance mais cette fois-ci spirituelle ! Ces pseudo responsables ont-ils conscience du mal qu’ils font contre ce pays ? (je ne dis pas le leur parce que depuis longtemps, ils avaient fait leur choix). Il faudrait qu’un jour, eux et leurs descendants rendent compte devant des tribunaux populaires .

1 2

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...