navigation

Attentats : Le contre-espionnage français met son nez en Algérie 25 septembre, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie : Islamisme et terrorisme , trackback

 C’est fait : les attentats d’Al-Qaida en Algérie deviennent une « affaire française » ! Selon l’agence américaine de presse « Associated Press », le parquet de Paris a ouvert une enquête de flagrance à la suite de l’attentat perpétré vendredi en Algérie dans lequel neuf personnes, dont deux Français, ont été blessées. Cette enquête a été confiée à la Direction de la surveillance du territoire (DST, contre-espionnage), a-t-on précisé de même source. Associated Press dit tenir ces informations de source judiciaire.  

L’enquête du parquet de Paris étant une « enquête de flagrance », elle est confiée à la police avec des instructions spéciales. L’« enquête de flagrance » donne en effet des pouvoirs importants aux enquêteurs pour leur permettre de remplir efficacement leur mission de police judiciaire. Ce cadre d’enquête a été créé par le législateur français pour une rapide réaction pénale pour mettre fin au trouble causé par l’infraction et pour conserver les preuves. L’« enquête de flagrance » est prévue à l’article 53 du Code de procédure pénale « à partir d’une situation de flagrance ». 

En lançant cette investigation spéciale, les autorités cherchent donc avant tout à « mettre fin au trouble causé par l’infraction », c’est-à-dire à protéger les intérêts français, le territoire français et les ressortissants français. L’enquête signifie que la France prend au sérieux la revendication de l’attaque par Al-Qaida diffusée par la chaîne Al-Arabiya et, surtout,  la vidéo dans laquelle le numéro deux d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahri, appelle ses partisans à « nettoyer » le Maghreb des « fils de l’Espagne et de la France ». Avant cette attaque, deux ressortissants français travaillant en Algérie pour le compte d’Aéroports de Paris (ADP) ont dû être précipitamment rapatriés en France courant septembre à la suite de menaces d’enlèvements. 

Le directeur général de la police nationale française, Frédéric Péchenard, dans un entretien au Journal du Dimanche  déclarait : “Nous ne sommes pas là pour paniquer les gens, mais la menace ( NDLR : terroriste) est forte aujourd’hui ». Interrogé sur le fait de savoir si la multiplication des attentats en Algérie augmentait le niveau actuel de la menace terroriste, il répond “incontestablement”. 

Les enquêteurs de la Direction de la surveillance du territoire français vont-ils enquêter sur le sol algérien ? Pourquoi ne se suffisent-ils pas des enquêtes des services algériens ? 

Une chose est sûre : la fragilité de l’Etat algérien inquiète les Français qui, en termes diplomatiques, doutent de la capacité algérienne à contenir le terrorisme islamiste. Frédéric Péchenard,  expliquait au JDD  que la menace est forte parce que la France est “impliquée au Liban et en Afghanistan“, parce que le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) “s’est radicalisé” en “se rapprochant d’Al-Qaïda“, mais aussi parce que l’Algérie “traverse une période difficile”.
 
 

Toujours est-il que l’enquête de la DST sur l’attentat de Lakhdaria marque un tournant : le terrorisme en Algérienne n’est plus une question algéro-algérienne. 

Avec toutes les implications politiques que cela suppose, le risque d’ingérence que cela entraîne et la guerre des services que cela provoque généralement. 

Il fallait s’y attendre. 

 

M.B. (Le Matin) 

Commentaires»

1 2 3
  1. Les dirigeants algériens en flirtant dangereusement avec l’intégrisme islamiste pour sauver le régime coute que coute, ont
    fait impasse par mépris (ce même mépris qu’ils ont toujours manifesté à l’encontre du peuple) sur une ligne rouge tracée
    par ce que les politologues appellent la géopolitique. Allégrement,
    Cette dictature à non seulement empiété cette ligne rouge mais en
    plus elle met en péril la sécurité régionale,(dans une moindre mesure tout le bassin méditerranéen). Il ne faut pas s’étonner que
    des pays comme la France, l’Espagne ou même le Maroc et la Tunisie
    s’organisent pour circonscrire la peste verte. Il y va de la survie de leur peuple et de la civilisation.

  2. s’ il ne sont pas content,qu’il reste chez eux ,que le commandant sarko s’occupe des « français »de ses banlieux et surtout je lui conseille de regarder sa marionnette des guignols de l’info !

  3. Quand BOUTEF libère les terroristes !!!
    Quand BOUTEF invite ses ancêtres du moyen orient !!!
    Quand BOUTEF piétine les droits de l’homme et les droits du peuple Algérien !!!
    Quand BOUTEF étouffe la liberté d’expression !!!
    Quand BOUTEF rend visite aux islamistes baathistes !!!
    Quand BOUTEF crée des KHALIFA !!!
    Quand BOUTEF envoi l’armée pour tirer sur des jeunes Kabyles et libères ses voyou pour saboter une manifestation d’Alger !!!
    Quand BOUTEF se comporte en propriétaire des richesses d’Algérie !!!
    Quand BOUTEF parle aux Algériens, comme on parle aux enfants mal élevés !!!
    Quand BOUTEF continue à exercer ses massacres !!!
    BOUTEF lance un projet d’une grande mosquée d’Afrique !!!!
    ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….Mais, il a comme même le pouvoir, il est où le peuple, et oui nous ne sommes pas en BIRMANIE oups !!!

    AMAZIGH

  4. Entièrement d’accord avec vous monsieur MB. je profite d’ailleurs de l’occasion pour saluer l’excellence de votre site et de sa haute teneur en liberté d’expression.
    En effet, les risques d’ingérence et de guerre des services sont patents et cette intervention annoncée de la DST met en exergue deux choses : primo depuis la mort soudaine du général Smain Lamari, selon certaines sources une mort sujette à interrogations, la DST a perdu en Algérie son principale relai sécuritaire, si ce n’est plus, et a entraîné une défiance naturelle de la DST envers le DRS qu’elle sait, en l’absence de Smain qui garantissait l’équilbre CIA-DST , dorénavant totalement inféodé aux intérêts américains via son chef Tewfik. Secundo la DST très au fait des manipulations de du terrorisme labellisé GIAa, gspc, qaida ou autre par le DRS voit dans les attentats passés ou à venir contre les intérêts économiques de la France en Algérie la main de Tewfik pour le compte d’intérêts américains privés liés à Dick Cheney… Il tombe sous le sens que le clan Boutef voit d’un bon œil cette intrusion de la DST qui ne peut que déranger le clan Tewfik d’autant qu’une visite d’état de sarko est prévu en décembre… La DST peut arguer dans ce cadre d’une mission sécuritaire préventive en vu d’assurer la sécurité du président français. Quant on sait que Boutef n’a pas pris le risque de prendre l’avion pour New york et assister à l’assemblée de l’onu, rendez-vous qu’il adore par dessus tout, toutes les inquiétudes du clan Boutef quant à un coup de force de Tewfik contre Boutef, Sarko, ou les deux ensemble, sont on ne peut plus fondées. Remember Boudiaf…

  5. Boutef n’aura pas l’honneur d’avoir la même fin de Si Boudiaf…

  6. Par l’indigence de la gouvernance algérienne , l’incompétance des
    pouvoirs successifs de notre pays , la déliquescence du tissu socio-politique avec son corollaire le divorce entre le peuple et
    ses institutions par des compromis érigés en compromissions l’ALGERIE est actuellement menacé d’ingérence car l’Europe n’acceptant pas le risque encouru d’ue irano-moyentnorienanisation
    de son flanc sud et les intêrets américains dans cette région.

    Regarder la prise en entrailles du Maghreb entre l’agitationde la flagrance en europe au nord et les tentatives d’installation
    d’un bouclier américain au sud a partir « de pays amis » au sud

    L’inconsistance de l’espace maghrébin et à fortériri du monde
    arabe désunis par des régimes despotes face à une union europeenne
    forte de 25 pays est manifeste

    Le risque encouru est celui de solutions au détriment de nos peuples qui ne sont pas partie prenante de ces conflits qui se déssinent qui ne sont plus du domaine virtuel

    il est maintenant grand temps d’arrêter de pactiser avec le diable
    chaque chose a son temps , c’est vrai qu’à la lumière du desespoir
    engendré par des dirigeants incompétants d’un autre âge »j’aurait été terroristes si j’avais comme eux 20 ans » mais le peuple
    a douloureusement pardonné mais n’a obtenu que des demis mesures
    car il n’a pas écarté tous les protagonistes de son drame
    il ne s’est pas vu réapproprier sa souverainté et on lui a
    opposer un illusionisme d’une démocratie de façade Il a répondu
    de façon la plus claire aux législatives NON ASSEZ

    Que l’on arrête cette mascarade , qu’on tourne la page que l’on
    fonde la 2° République , la première a échoué

    Ouvrons les médias chaudes au peuple avec come cahiers de charge
    l’amour du pays jusqu’aucacrifice supprême our qu’i participe au
    débat de l’avenir de ses enfants

  7. moutarem,

    Tout à fait d’accord !.Que proposez vous?.Quel est selon vous le parti le plus credible?.Quels sont les Hommes en qui on peu avoir confiance?
    Une feuille de route?

  8. enfin la fin de plus de 17 ans de tewfikisme .
    y a t il des personnes démocrates qui le regrettent ? !
    tewfik médiène aux égouts de l histoire .

  9. Tuer des algerens par des algeriens pour le compte de certains interets etrangers. C’est a vomir. Il n y a plus d’hommes la haut.
    Le pire c’est quils croient qu’ils font de la politique. Celle-ci
    bien sur engendre manipulation mais il y a toujours une ligne a ne
    pas depasser, i.e., l’interet du peuple et du pays. Enfin, a quand
    l’algerie sera rendue a ses enfants?

  10. La france on le voit bien ne roule que pour ces intérêts.
    Les birmans qui défient leurs dictateurs que la france et l’amérique condamnent.alors que chez nous des crimes odieux ont éte commis pour les derniers à balles explosives.chirac disait pas d’ingérence.Au nom des intérêts des uns et des autres,doit-on nous sortir la carte de l’ingérence que l’on n’a pas fait brandir pendant que le pouvoir criminel tuait en silence?
    les deux poids deux mesures.
    Quand les intérêts de ces puissances sont confortés par des dictateurs sanguinaires et corrompus on ferme les yeux ,et lorsque c’est un pays ou leurs intérêts ne sont pas mis en cause on se presse à condamner à la vitesse du vent.
    Je me dis, comme il serait curieux de voir les algériens dans la rue et de les regarder réagir.
    Je les vois déjà trouver mille et une excuses pour éviter surtout la condamnation.L’espoir est en nous,dénonçons et combattons les responsables de notre cauchemar.

1 2 3

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...