navigation

Le nom de Bouteflika n’est pas jugé digne du Nobel 2007 3 octobre, 2007

Posté par benchicou dans : Algérie aujourd'hui , trackback

Le 12 octobre prochain, on saura le nom du  vainqueur du prix Nobel de la Paix 2007. Ce ne sera pas celui de l’Algérien Abdelaziz Bouteflika. Pourtant le nom du président figure parmi  les 181 personnalités présélectionnées grâce à la pression du « Comité de soutien au prix Nobel » dirigé par des députés du RND et du FLN et à un lobbying développé à coups de millions de dollars puisés dans le budget de l’Etat (lire l’article du 5 juillet 2007). Mais ce travail de propagande n’a, au final, convaincu personne, à commencer par Geir Lundestad, qui dirige l’Institut norvégien Nobel, où se réunissent les membres du comité :  Bouteflika ne figure même pas parmi les trente favoris. Aucune personnalité d’Oslo ne le soutient. Même la juge Eva Joly, norvégienne et influente à Oslo, invité à Alger dans ce but, a dressé du président algérien le portrait peu glorieux d’un « geôlier » qui emprisonne les journalistes.Le  prix Nobel de la Paix 2007 irait à un des grands militants qui luttent  pour faire cesser les problèmes climatiques dramatiques auxquels le monde fait face : Sheila Watt-Cloutier, de la communauté Inuite (notre photo), l’ex-vice-président américain Al Gore ou Rajendra Pachauri, le président du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (Giec).

 Ce sera l’une de ses personnalités qui recevra les honneurs et le chèque d’une valeur de 1,5 million de dollars (1 million d’euros environ) le 12 octobre à  Oslo

Al Gore est en bonne place pour être récompensé pour son film « Une vérité qui dérange » qui a mis en lumière les risques induits par le réchauffement climatique,. Sheila Watt-Cloutier elle, est citée sa hargne à  sensibiliser la planète au sort des cultures indigènes menacées par une montée des eaux.

 Abdelaziz Bouteflika est recalé pour son image détestable de dirigeant totalitaire qui persécute les citoyens, les journalistes et les opposants, pour son hégémonisme que trahit son désir d’arracher un 3è mandat et pour l’exécrable image que renvoie son pouvoir, l’un des plus corrompus de la planète selon Transparency

Pourtant un autre chef d’Etat candidat au Nobel, le président bolivien Evo Moralès, a bénéficié d’une bien meilleure impression. Ancien dirigeant syndical arrivé au pouvoir par les urnes et premier président indigène de l’histoire de la Bolivie, le socialiste Evo Morales est particulièrement apprécié des mouvements sociaux indigénistes d’Amérique latine, qui appuient sa candidature au Nobel de la paix.

Le Matin

   

Commentaires»

1 2 3
  1. 1999 : que de temps perdu depuis !
    2009 : mon Dieu que c’est encore loin !

  2. c impossible !!! il ne pourra jamais briguer un tel prix si on est pas pro sioniste , si BOUTEF AVAIT par exemple ouvert des relation diplomatique avec israel il aurait peut etre eu des chances ….au fait pour quel raison d’ailleurs il postule?!!!! je ne voix rien YARHAMMM OUALDIKOUMMMM

  3. c ‘est tout à fait logique .c ‘est quelqu’un qui meprise l’élite et les cadres .son approbation de la mouture de la grille de salaire malgré les cris de detresse en est une preuve .c ‘est quelqu’un qui adore nager dans les eaux troubles .or les gens qui sponsorisent le prix nobel ne mangent pas de ce pain là. leur façon de sponsoriser le prix diffère de celle de BOUTEF.ON N’ACHETE PAS TOUT CHEZ EUX,on ne corrompt pas tout le monde chez eux . fallait pas confondre NOBEL ET tanssikyates li fakhamatouhou.

  4. Mr Benchicou, pourquoi ne diriez-vous pas, s’il n’était pas sélectionné c’est parce qu’il y avait une forte concurrence pas parce qu’il a été forcément mauvais. Vous savez le principe de tout concours c’est de sélectionner le plus bon (le meilleur) et pas, forcément, d’évincer le moins bon.

  5. Le prix nobel de la paix pour Boutoz ?? mais c’est de l’indécence.
    Fakhamatouhou devrait postuler pour le prix nobel de la rapine.

  6. Avec le scandale KHALIFA , il peut prétendre plutot à un prix MUGABE ,pour avoir mené l’algérie à la 99ème position des pays les plus corrompus au monde.yahia fakhamatouhou

  7. Quel est le lien commun entre Muhammad Yunus (prix nobel de la paix en 2006) et Boutoz prétendant au même titre ??
    Les deux hommes ont créé des banques.
    Seulement :
    Le premier a créé la « Grameen Bank » la banque des pauvres.
    Le second a crée « Khalifa Bank » la banque des voleurs.

  8. C’est indecent le simple fait de soulever cette question.

  9. Il est l’élement négatif de toute avancée démocratique en algérie,il a tout verrouillé pour laisser place à des prédateurs qui sont entrain de laminer le pays,plutot de le faire disparaitre.

  10. Boutef prix nobel? alors la c’est la blague du siécle !!!!Un peu de sérieux allons !!! le prix « corrompus dirigentus » lui ira bien

1 2 3

Laisser un commentaire

Alliance des Empereurs |
UN JOURNAL |
GlobalWarning |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Convention Collective
| Distribution de flyers dans...
| Palestine – la paix dites-v...